Questions?

6Chapitre

La prévention de la moisissure au sous-sol

La moisissure peut se développer dans n’importe quel endroit où il y a suffisamment d’humidité, de matière organique et d’oxygène. Le sous-sol est donc un petit paradis pour elle. Même si votre sous-sol ne semble pas humide, de la moisissure pourrait s’y trouver, car elle pourrait se cacher derrière les murs, sous les meubles ou dans les tapis. C’est particulièrement probable s’il y a eu une inondation ou d’autres dégâts d’eau dans le passé.

Comme certaines espèces de moisissures peuvent être très toxiques, elles peuvent transformer le sous-sol en environnement malsain. Ce qui peut causer bien des problèmes si on considère que cet espace est fréquemment converti en salon ou en cuisine. Si vous présentez des symptômes d’allergie, il se pourrait qu’ils soient en fait dus à la présence de moisissure.

Puisque la moisissure se forme souvent au sous-sol en raison d’un excès d’humidité (causé par une fuite dans les fondations, de la condensation ou même certaines activités quotidiennes telles que cuisiner ou faire sécher des vêtements), il est primordial de connaître les mesures à prendre pour empêcher qu’elle ne se développe à cet endroit.
Si, en inspectant minutieusement votre sous-sol, vous remarquez des taches claires ou sombres, appelez des experts en moisissure pour obtenir une analyse. Cela vous permettra de savoir si vous devez commencer par des mesures de prévention ou un plan d’élimination de la moisissure.

Causes fréquentes de formation de moisissure au sous-sol

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’excès d’humidité (un problème fréquent) est la principale cause de moisissure au sous-sol. Peu importe d’où provient cette humidité, il faut s’attaquer à la source du problème si on veut le régler et éviter d’autres complications (telles que la moisissure).

Mais d’où viennent donc l’humidité et l’eau qui se trouvent au sous-sol?
Les principales sources d’eau dans le sous-sol sont les suivantes :

  1. une source extérieure (pluie, eau souterraine, inondation);
  2. une source intérieure (taux d’humidité élevé et activités telles que faire sécher des vêtements).

Comme le sous-sol est sous le niveau du sol, de l’eau peut s’y infiltrer par les murs de fondation et les puits de lumière. Le sous-sol est aussi la partie la plus basse de la maison et la gravité fait en sorte que, s’il y a de l’eau, c’est là qu’elle finira par se retrouver.
La pluie et les inondations sont deux causes fréquentes de présence d’eau au sous-sol. S’il y a un problème avec le nivellement, les gouttières et les conduites pluviales, la pluie s’infiltre souvent dans le sous-sol, créant ainsi un excès d’humidité qui favorise la croissance des moisissures. Les inondations (causées entre autres par des pluies abondantes) créent aussi un environnement favorable à la moisissure.
Pour ce qui est des sources intérieures d’humidité, elles sont nombreuses. L’humidité peut être causée par une isolation inefficace ou par un excès de vapeur (souvent généré par la cuisson, les douches et même la respiration). La condensation et un taux élevé d’humidité créent des conditions idéales pour la propagation des moisissures dans votre sous-sol.

Maintenant que vous connaissez les causes de la formation de moisissure au sous-sol, il est temps de prendre des mesures préventives. Certaines d’entre elles pourraient demander un investissement initial, mais elles vous éviteront des problèmes de santé et des dépenses dans le futur.

Un sous-sol résistant à la moisissure

Vous vous sentez peut-être un peu rabat-joie en ce moment, mais souvenez-vous qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Si vous pouvez éviter la formation de moisissure dans votre maison, vous n’aurez pas à vous préoccuper de son élimination et de son retour éventuel.

réguler-air-flow-sous-sol-3-bustmold

Causes extérieures de formation de moisissures

Comme les causes de formation de moisissures se divisent en deux grandes catégories (humidité intérieure et extérieure), notre approche en matière de prévention sera divisée de la même façon. Commençons par les causes extérieures d’humidité.
Tout d’abord, portez attention à la pluie et aux inondations, car elles sont des sources directes d’eau. Vérifiez par où l’eau de pluie s’écoule et le chemin qu’a pris l’eau pour entrer dans le sous-sol dans le cas d’une inondation.
Quel est le chemin qu’emprunte l’eau de pluie qui tombe sur votre toit? Si le sol autour est au même niveau ou plus élevé que votre maison, l’eau de pluie risque fort bien de s’infiltrer dans le sous-sol. Parlez à votre entrepreneur pour qu’il crée une pente qui éloignera l’eau de la maison ou qu’il amoncelle de la terre contre les murs.
Mais ne négligez pas non plus de vérifier les fenêtres et les puits de lumière, car la pluie peut aussi s’infiltrer par là si elle s’y accumule où qu’ils ne sont pas bien isolés.
Et n’oubliez pas de nettoyer les gouttières pour que l’eau puisse bien circuler. Assurez-vous que toutes les conduites pluviales déversent l’eau loin de la maison, surtout si le nivellement n’est pas optimal. Vous éviterez ainsi que l’eau de pluie s’infiltre dans la maison.

Les inondations constituent une autre cause extérieure d’excès d’humidité, bien qu’elle soit peu fréquente. Il est presque impossible d’empêcher les eaux de crue d’entrer dans le sous-sol, mais il est crucial d’agir dès que cela se produit si on veut éviter que de la moisissure se forme.
Si votre sous-sol a été inondé, sortez tout ce qui s’y trouve (meubles, électroménagers, tapis…) dehors et laissez tout sécher aussi longtemps qu’il le faut. Ouvrez toutes les fenêtres du sous-sol (s’il y en a) pour laisser entrer l’air frais et faire sécher les murs. Pour accélérer le processus, vous pouvez utiliser des machines spéciales qui aspirent l’humidité des murs.
Normalement, lorsque l’eau sèche, si de la moisissure s’est formée, elle sèche aussi. Mais si ce n’est pas le cas, n’essayez pas de la faire partir avec de l’eau de Javel ou une autre solution du genre. Faites plutôt appel à des professionnels pour qu’ils procèdent à une analyse et qu’ils éliminent la moisissure de façon adéquate. Ils vous fourniront aussi des conseils pour éviter que la moisissure ne revienne.

Causes intérieures de formation de moisissures

Contrôler le taux d’humidité

Si vous voulez empêcher la formation de moisissures, il est primordial d’éliminer l’humidité. Si vous vous êtes occupé de toutes les causes extérieures et que vous êtes certain que l’eau de pluie ne s’infiltrera pas à l’intérieur (vous pouvez également prévenir les inondations dans votre sous-sol), vous devriez vous attaquer au taux d’humidité. Parmi les causes intérieures de moisissure, il s’agit de la plus importante.
Les problèmes d’humidité au sous-sol sont majoritairement causés par une mauvaise circulation d’air. Les fenêtres y sont rarement ouvertes, ce qui empêche l’air frais de circuler. Installer des ventilateurs est donc indispensable. Si vous n’ouvrez généralement pas les fenêtres, il est temps de changer vos habitudes.
réguler-air-flow-sous-sol-2-bustmold

Surveillez votre taux d’humidité dès le premier jour. Si ouvrir les fenêtres fait baisser le taux d’humidité, gardez-les ouvertes autant que possible. Mais, si vous ne remarquez pas de changements ou si vous vivez dans un climat très humide, installez des déshumidificateurs dans le sous-sol.

Isoler les murs, les tuyaux et les fenêtres

N’aidez pas la moisissure! Vérifiez tous les tuyaux, réparez les fuites et isolez les tuyaux pour prévenir la condensation causée par la différence de température entre l’air et le tuyau. Si vous remarquez des gouttes d’eau sur les tuyaux, remplacez-les immédiatement et scellez-les bien. Utilisez des gaines, de la fibre de verre ou d’autres matériaux isolants pour recouvrir les tuyaux, ainsi que les fenêtres durant l’hiver, afin d’empêcher la condensation.

Informez-vous sur le point de rosée, car c’est une cause fréquente de moisissure à l’intérieur, surtout au sous-sol. Un isolant inefficace peut amener des problèmes de point de rosée ou de condensation derrière les murs, le mauvais fonctionnement des pompes de vidange, la corrosion des réservoirs d’eau et l’inadéquation des sous-tapis au sous-sol (pour les planchers et les tapis).

Faire sécher les vêtements à l’extérieur

Les gens font souvent sécher leurs vêtements au sous-sol. Si c’est votre cas, assurez-vous de bien contrôler le taux d’humidité en ouvrant les portes et les fenêtres, en mettant les ventilateurs en marche ou en installant des déshumidificateurs.
Mais la meilleure façon d’éviter que le séchage des vêtements cause de la moisissure dans le sous-sol est simplement de les faire sécher à l’extérieur aussi souvent que possible.

Ne pas trop garder de choses dans le sous-sol

Une source organique de nourriture et une source d’humidité sont toutes deux nécessaires à la croissance de moisissure. C’est pourquoi il est très important d’éliminer les sources de nourriture en plus de réduire le taux d’humidité. Et il n’y a pas de meilleure source de nourriture pour la moisissure que toutes ces choses que vous gardez dans votre sous-sol (p. ex., vêtements, livres, tapis et boîtes de rangement en carton).
réguler-air-flow-sous-sol-3-bustmold

Ne gardez pas de choses dont vous n’avez pas besoin dans le sous-sol et évitez à tout prix de l’encombrer. L’air doit pouvoir circuler, ce qui est impossible si votre sous-sol est rempli de choses. Si vous devez absolument y entreposer certains articles, mais que vous ne voulez pas avoir de problème de moisissure, assurez-vous que tout est sec et ne touche pas le mur. En cas de fuite ou d’inondation, sortez tout ce qui aurait pu être mouillé pour le faire sécher avant de le remettre à sa place.

Ne pas mettre de plantes dans le sous-sol

Si votre sous-sol vous sert aussi de salon, peut-être y avez-vous mis des plantes pour en faire un endroit plus agréable. Mais n’oubliez pas que les plantes (les feuilles et le terreau) sont une excellente source de nourriture pour la moisissure. Vous risquez donc de la trouver dans vos pots. Pour éviter ce problème, vous devriez limiter le nombre de plantes dans votre sous-sol, ou même les éliminer complètement.
Si vous voulez continuer d’utiliser des plantes pour décorer la pièce, assurez-vous qu’elles ne cachent pas de moisissure. Vérifiez régulièrement le terreau et changez-le si vous remarquez des signes de moisissure. Vous pouvez également utiliser un fongicide pour plantes qui empêchera la formation de moisissure. Renseignez-vous sur la quantité d’eau dont chaque plante a besoin et n’arrosez pas plus que nécessaire. Examinez aussi les feuilles des plantes : si vous remarquez des décolorations, il pourrait s’agir d’un signe de moisissure.

Si vous avez déjà remarqué des taches sombres et que vous ne savez pas s’il s’agit de moisissure, faites appel à des professionnels. Une analyse est le seul moyen d’être certain qu’il s’agit de moisissure. Et, si c’en est bel et bien, des solutions professionnelles sont nécessaires pour éviter qu’elle revienne.