Ces meubles me causent des maux de tête

Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook0Pin on Pinterest0

Client: Michelle de Carp en Ontario

Problème: Michelle a appelé Mold Busters pour que nous l’aidions à trouver la source d’une odeur mystérieuse qui provenait de son bureau à domicile récemment rénové. « Je n’arrive pas à rester dans la pièce plus de 10 minutes sans me retrouver avec un énorme mal de tête », a-t-elle dit. Elle a mentionné qu’il n’y avait jamais eu d’infiltration d’eau dans la pièce, qu’il n’y avait pas de moquette et que toute la peinture utilisée récemment était sans COV. Ne sachant plus quoi faire, elle a communiqué avec nous et pris rendez-vous avec un technicien pour obtenir une évaluation objective.

 solution

 

Solution:  En arrivant à sa splendide maison près de Carp, nous avons d’abord inspecté l’extérieur (les gouttières, le bardeau et le nivellement du terrain). Tout était normal !
Une fois à l’intérieur, Michelle nous a dirigés vers son bureau, parfait jusqu’au moindre détail, où une forte odeur était incontestablement présente. Notre technicien a commencé à mesurer le taux d’humidité, les particules solides dans l’air et la concentration de CO2. Encore une fois, tout était normal, voire idéal ! Un balayage infrarouge des murs extérieurs n’a révélé aucune anomalie active. Les résultats de tous les tests étaient normaux et il n’y avait aucun signe visible qui aurait pu indiquer un problème. Le technicien, légèrement déconcerté, commençait à avoir mal à la tête en raison de l’odeur et a dû mettre son appareil respiratoire pour terminer l’inspection.

Mais il a réussi à trouver la cause : des émissions de CH2O provenant de nouveaux éléments (tapis, chaise, bureau et étagères) achetés récemment dans un magasin de meubles à assembler soi-même.

Qu’est-ce que le formol ?

Selon l’Institut américain du cancer, le formol est un produit chimique incolore, inflammable et fortement odorant qui est utilisé dans les matériaux de construction et dans la production de plusieurs produits ménagers. On le retrouve dans les produits de bois aggloméré (tels que les panneaux d’aggloméré, le contreplaqué et les panneaux de fibres), les colles et adhésifs, les tissus sans repassage, le papier couché et certains matériaux isolants.

Les matériaux qui contiennent du formol peuvent relâcher du gaz ou de la vapeur de formaldéhyde dans l’air. On est généralement exposé au formol en inhalant du gaz ou de la vapeur ou en absorbant par la peau des liquides qui en contiennent.

Lorsque la concentration de formol dans l’air est supérieure à 0,1 ppm, certaines personnes plus sensibles à cette substance peuvent éprouver des effets négatifs tels que larmoiement, sensation de brûlure dans les yeux, le nez et la gorge, toux, respiration sifflante, nausée et irritation cutanée. Cependant, d’autres ne ressentiront aucun effet.Source.
Une fois la source de l’odeur indésirable identifiée, nous avons pu recommander à Michelle une stratégie d’analyse plus complète qui nous aiderait à produire un rapport détaillé de ces résultats diagnostiques. Elle pourrait ensuite l’utiliser dans sa bataille subséquente avec la compagnie de meubles !

Heureusement, nous avons pu identifier l’odeur et mettre en place un mécanisme immédiat pour contrôler ces émissions et ainsi éviter qu’elles ne nuisent à la santé de Michelle. « Les gens de l’autre entreprise spécialisée en moisissure m’ont dit que j’avais un problème de moisissure derrière mes murs et ont évalué l’assainissement à 4000 $ », nous a-t-elle dit.

Michelle était très contente de ne pas les avoir crus sur parole et de nous avoir appelés pour obtenir une seconde opinion. Cela lui a épargné beaucoup d’argent et évité bien des maux de tête inutiles.

Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook0Pin on Pinterest0