Questions?

2Chapitre

La prévention de la moisissure dans la maison

Nous l’avons déjà dit, il est impossible d’échapper à la moisissure puisqu’elle est nécessaire à l’écosystème. En fait, les mycètes représentent 25 % de la biomasse de la planète.
À l’extérieur, les moisissures sont assez inoffensives et n’affectent pas votre qualité de vie. Mais à l’intérieur, elles augmentent les risques de problèmes de santé. Il est important que vous sachiez que toute moisissure est allergène. Heureusement, elles ne sont pas toutes toxiques. Afin de pouvoir prévenir la formation de moisissure à l’intérieur, revenons sur la manière dont elle se développe.

Pour commencer son cycle de vie, la moisissure a besoin de 3 choses :

  1. des spores(présentes dans l’air en tout temps);
  2. une source de nourriture organique (cela peut être quelque chose d’aussi simple que de la poussière); et
  3. de l’humidité (p. ex., condensation, vapeur d’eau ou fuite).

source-de-moule-buste

Le seul moyen efficace de prévenir la moisissure passe par la prévention de l’humidité. D’autres mesures de prévention qui peuvent vous aider à tenir la moisissure à distance incluent des analyses régulières de la qualité de l’air et la surveillance de votre environnement intérieur par des professionnels.

Les sources d’humidité?

Il est important de maintenir un taux d’humidité (c.-à-d., la quantité de vapeur d’eau dans l’air) adéquat dans votre maison afin que votre environnement reste sain et exempt de moisissure.

Un environnement où le taux d’humidité est élevé (50 % et plus) fournit à la moisissure un des trois éléments nécessaires à sa formation : l’humidité. Cependant, un taux d’humidité trop bas peut aussi avoir des conséquences négatives sur votre santé (p. ex., maux de gorge). Il est donc important de maintenir un taux d’humidité entre 30 et 50 %.

Vous pouvez mesurer votre taux d’humidité à l’aide d’un hygromètre ou vous pouvez faire appel à des professionnels pour une analyse de la qualité de l’air de votre maison (vous obtiendrez alors plus d’information qu’un simple pourcentage de vapeur d’eau).

Une fois que vous connaissez l’humidité relative de votre maison, il est temps de prendre certaines mesures pour atteindre et maintenir un taux optimal. Vous préviendrez ainsi la formation de moisissure.

N’oubliez pas qu’un taux d’humidité élevé et un taux bas sont tous deux nocifs pour la santé. Vous devez contrôler l’humidité et maintenir un taux optimum afin de contrôler la croissance de moisissure et votre santé.

L’humidité peut être causée par :

  1. de grandes quantités d’eau (p.ex., inondation ou fuite);
  2. certaines activités quotidiennes (p.ex., cuisiner, prendre une douche ou faire sécher des vêtements);
  3. de la condensation (qui peut se former en raison de l’écart entre la température intérieure et la température extérieure).

sources d'humidité-buste

Il n’y a pas lieu de vous préoccuper des activités quotidiennes que vous devriez ou ne devriez pas faire. La prévention de la moisissure n’est pas une question de changements extrêmes (comme arrêter de cuisiner à la maison). Il s’agit plutôt d’améliorer la circulation de l’air.

Éviter la formation de moisissure sur les murs

La moisissure se développe généralement sur les murs en raison :

  1. d’un taux d’humidité élevé,
  2. de condensation, ou
  3. de fuites d’eau.

Les autres causes incluent :

  1. la poussière, la saleté et un mauvais entretien,
  2. une ventilation inadéquate,
  3. un isolant en mauvais état, et
  4. un point de rosée incorrect.

Maintenant que nous avons expliqué l’humidité, il est temps de traiter brièvement des deux autres causes de moisissure les plus fréquentes.

De la condensation se forme quand la vapeur d’eau présente dans l’air (en raison d’activités telles que cuisiner ou faire sécher des vêtements à l’intérieur) entre en contact avec une surface froide (p.ex., murs ou fenêtres). En se refroidissant, elle devient liquide. S’il y a assez d’humidité et une source de nourriture, de la moisissure pourrait commencer à se former sur les murs. Il en va de même pour les fuites d’eau : un tuyau qui fuit près d’un mur ou à l’intérieur de celui-ci peut entraîner un excès d’humidité, ce qui contribuera au développement de moisissures.

Trouver les causes possibles

Pour éviter que de la moisissure se forme sur vos murs, il est important d’anticiper les problèmes. Comme la moisissure peut être causée par un excédent de liquide, vous pourriez commencer par vérifier tous les tuyaux. Le processus de prévention pourrait se résumer à faire des vérifications et à installer des produits résistants à la moisissure. Cela pourrait aussi inclure l’imperméabilisation de la maison et la réparation du toit.

Quel que soit le problème, le plus tôt il est découvert, le plus facilement on pourra le résoudre. Et n’oubliez pas que même si la prévention et la correction des problèmes actuels ne sont pas nécessairement gratuites, si vous attendez que la moisissure se développe et soit bien établie, les coûts seront bien plus élevés

Faire sécher les murs mouillés immédiatement

Comme la moisissure a besoin d’humidité pour se développer, le meilleur moyen de prévenir sa formation est d’en éliminer la source. C’est pourquoi, dans le cas d’une fuite, vous devriez enlever et remplacer tout matériau mouillé (surtout s’il s’agit de cloisons sèches, car elles contiennent une grande quantité de cellulose). S’il s’agit d’une fuite mineure et que les matériaux ont accès à de l’air frais (et à du soleil), vous pouvez simplement ouvrir une fenêtre et les laissez sécher.

Par contre, si le problème est au sous-sol ou s’il y a beaucoup d’eau (p. ex., une inondation), il vaudrait mieux faire appel à des professionnels pour qu’ils assèchent vos murs le plus rapidement possible afin d’éviter que de la moisissure s’y forme. Dans de tels cas, il est essentiel d’agir rapidement.

Prévenir grâce à une ventilation adéquate

Certaines activités de la vie quotidienne (respirer, cuisiner, se doucher, etc.) peuvent créer un excès d’air chaud à l’intérieur. Si les murs sont froids… vous savez ce qui se passe.
Évidemment, personne ne s’attend à ce que vous arrêtiez de respirer ou de vous laver. Vous pouvez, par contre, vous assurer que la ventilation est adéquate dans les pièces les plus à risque (comme la cuisine, la salle de bain et la salle de lavage). Si les conditions le permettent, ouvrez les fenêtres quand vous cuisinez, prenez une douche ou faites le lavage et faites sécher vos vêtements à l’extérieur.

Vérifier le taux d’humidité régulièrement

Le taux d’humidité dans votre maison devrait se situer entre 30 et 50 %. Un taux plus élevé contribue à des conditions idéales pour la moisissure. Vous pouvez vérifier le taux d’humidité vous-même (p. ex., en portant attention aux signes de condensation) ou faire appel à des professionnels.

Si le taux d’humidité est élevé, les professionnels vérifieront aussitôt si des spores de moisissure sont présentes et si des signes de moisissure sont visibles. De plus, ces experts en élimination de la moisissure vous donneront des conseils concernant les déshumidificateurs appropriés et toute autre mesure à prendre pour éliminer la moisissure de votre maison.

Ventilation adéquate

Prévenir la formation de moisissure sur les fenêtres

S’il y a de la moisissure sur une fenêtre, la condensation en est souvent la cause. Elle commence normalement à se développer au bas de la fenêtre, là où la vitre et le châssis se rejoignent. Mais elle peut aussi se former autour du châssis.

Parfois, comme la moisissure qui se forme sur les fenêtres est souvent un type aux couleurs pâles (blanche ou grise), elle peut passer inaperçue. Les types aux couleurs plus foncées sont plus faciles à repérer. La moisissure ne se nourrit normalement pas des fenêtres en soi, mais elle peut tout de même facilement détruire les châssis.

Si vous remarquez une décoloration sur une fenêtre, assurez-vous de la faire analyser afin de savoir à quel type de moisissure vous avez affaire. Les experts en moisissure pourront ensuite vous renseigner sur la meilleure façon de régler le problème et d’éviter que plus de moisissure apparaisse.

Comme la condensation est responsable du développement de moisissures sur les fenêtres, il faut évidemment empêcher la formation de condensation.

Tout d’abord, pour prévenir la formation de moisissure, assurez-vous d’aérer les pièces de la maison fréquemment. Si les conditions météorologiques le permettent, ouvrez les fenêtres. L’air frais fera sécher les châssis. Prêtez une attention particulière aux fenêtres de la cuisine et de la salle de bain puisque la vapeur encourage la formation de moisissure.

Une autre mesure de prévention consiste à régler les thermostats de votre système de climatisation à plus de 21 degrés Celsius. Gardez les bouches d’aération au plafond ouvertes en tout temps et tentez de faire sécher vos vêtements à l’extérieur plus souvent.

On néglige souvent le rôle que peut jouer la poussière dans la formation de moisissure. Il est crucial que vous gardiez l’intérieur de votre maison propre (n’oubliez pas les châssis de fenêtres) comme la poussière et la saleté sont des sources de nourriture additionnelles pour la moisissure.

Si vous avez des problèmes de condensation, vous pouvez simplement essuyer les fenêtres tous les matins (puisque la différence entre les températures intérieure et extérieure est à son apogée durant la nuit). S’il fait trop froid pour garder les fenêtres ouvertes, vous pouvez créer un courant d’air en ouvrant au moins deux fenêtres en même temps pendant environ 10 minutes. Vous devriez ainsi avoir de l’air frais et des fenêtres sèches.