Questions?
By:
Published: octobre 24, 2017, Updated:

1Chapitre

Comment prévenir la moisissure à la maison?

Comme nous l’avons déjà mentionné, vous ne pouvez pas totalement échapper à la moisissure étant donné qu’elle est une composante essentielle de notre écosystème. On estime d’ailleurs que les champignons représentent 25% de la biomasse sur Terre.

En extérieur, la moisissure n’est pas vraiment dangereuse. Elle n’impactera pas votre qualité de vie. En intérieur, cependant, cette même moisissure peut faire peser de graves dangers sur votre santé. Il est donc important de comprendre que, dans tous les cas, elle peut être un allergène, voire pire. Par chance, toutes les moisissures ne sont pas toxiques. Pour maintenir la moisissure à l’extérieur de votre maison, il est donc important de s’y intéresser plus en détail. Revenons ensemble sur la manière dont elle se développe.

Pour commencer son cycle de vie, la moisissure a besoin de 3 choses:

  1. de spores (présentes dans l’air)
  2. d’une source de nourriture organique (c’est parfois simplement de la poussière)
  3. d’humidité (par exemple de l’humidité, de la condensation, de la vapeur d’eau, une fuite, etc.).

source de moisissure prevention
Le seul moyen efficace pour prévenir la moisissure passe par la prévention de l’humidité. D’autres mesures peuvent vous aider à tenir la moisissure à distance, notamment des tests de la qualité de l’air intérieur, ou encore la surveillance de votre environnement intérieur par des professionnels.

D’où provient l’humidité?

Lorsque nous parlons d’humidité, nous faisons référence à la quantité d’eau à l’état de vapeur présente dans l’air. Pour prévenir la plupart des problèmes de moisissures, il va être important de maintenir ces niveaux d’humidité à des chiffres acceptables.

La moisissure aime les environnements riches en humidité (plus de 50%). Il s’agit là de l’un des éléments-clés nécessaires à son développement. Toutefois, un taux d’humidité trop bas peut lui aussi avoir des conséquences négatives sur votre santé (p. ex., maux de gorge). Il est donc important de maintenir un taux d’humidité entre 30 et 50%.

Les niveaux d’humidité peuvent être testés de deux manières, ou bien en utilisant un hygromètre, ou bien en faisant appel à des professionnels qui testeront la qualité de votre air intérieur, bien au-delà d’un simple contrôle du taux d’humidité.

Une fois que vous connaissez le taux d’humidité relative de votre maison, il est temps de prendre certaines mesures pour atteindre et maintenir un niveau optimal. Vous préviendrez ainsi la formation de moisissure.

N’oubliez pas qu’un taux d’humidité élevé et un taux bas sont tous deux nocifs pour la santé. Vous devez contrôler l’humidité et maintenir un niveau optimum afin de contrôler la croissance de moisissure et votre santé.

L’humidité peut être causée par :

  1. de fortes quantités d’eau (p.ex., des inondations ou des fuites)
  2. certaines activités quotidiennes (cuisiner, prendre une douche ou faire sécher des vêtements)
  3. de la condensation (qui peut se former en raison de l’écart entre la température intérieure et la température extérieure).

sources d'humidite
Avant de savoir quelles activités quotidiennes vous devriez ou ne devriez pas faire, gardez à l’esprit que la prévention n’est pas une affaire de changements radicaux. Vous n’aurez pas, par exemple, à arrêter de cuisiner chez vous. Il s’agit bien plus d’améliorer la ventilation et la circulation de l’air dans votre maison.

Comment prévenir la formation de moisissure sur les murs?

La moisissure se développe généralement sur les murs en raison :

  1. d’un taux d’humidité élevé
  2. de condensation
  3. de fuites d’eau.

D’autres raisons peuvent aussi encourager la moisissure:

  1. la poussière, la saleté ou encore un mauvais entretien,
  2. une ventilation inadaptée,
  3. un isolant en mauvais état
  4. un point de rosée incorrect

Maintenant que nous avons expliqué l’humidité, il est temps de traiter brièvement des deux autres causes de moisissure les plus fréquentes.

La condensation se forme lorsque la vapeur d’eau contenue dans l’air (par exemple lorsque vous cuisinez ou faites la lessive) rencontre une surface froide, comme un mur ou une fenêtre. Elle va alors se refroidir et devenir liquide.
Si cette humidité est suffisante et se produit à proximité d’une source de nourriture organique, la moisissure va alors pouvoir se développer. Il en va de même pour les fuites d’eau: un tuyau qui fuit près d’un mur ou à l’intérieur de celui-ci peut entraîner un excès d’humidité, ce qui contribuera au développement de moisissures.

Trouver les causes possibles de moisissure

Pour prévenir l’apparition de moisissure dans vos murs, il est important d’anticiper les problèmes. La moisissure pouvant être causée par un excès d’eau, vous pouvez donc commencer par vérifier tous les tuyaux. Le véritable processus de prévention peut se résumer à vérifier régulièrement l’état de votre maison, tout en installant des matériaux conçus pour résister à la moisissure tout en imperméabilisant votre toiture et vos fondations.

Quel que soit le problème, le plus tôt il est découvert, le plus facilement vous pourrez le résoudre. Et n’oubliez pas que même si le coût que représentent la prévention et la correction de vos problèmes peut vous paraître élevé, il sera bien moindre que si vous attendez que la moisissure se développe en profondeur.

Séchez immédiatement vos murs humides

La moisissure a besoin d’humidité pour se développer. La meilleure manière de la prévenir va donc être d’éliminer toutes les sources d’eau. Si vous faites face à des fuites, qu’il s’agisse de vos canalisations ou de votre toit, tous les matériaux qui ont été touchés, particulièrement s’ils sont riches en cellulose, comme les cloisons sèches, devraient être retirés et remplacés. Si la fuite est petite et que les matériaux impactés ont accès à de l’air frais et à de la lumière du jour, vous pouvez les laisser sécher simplement en laissant vos fenêtres ouvertes.

Toutefois, si votre problème s’est produit au sous-sol (par exemple dans le cas d’une inondation, il est préférable de faire appel à des professionnels qui pourront rapidement sécher vos murs, avant que la moisissure n’ait la possibilité de s’y installer. La vitesse d’intervention est, dans ce cas là, la clé du succès.

Prévenir la moisissure grâce à une ventilation adaptée

Certaines activités de la vie quotidienne (respirer, cuisiner, se doucher, etc.) peuvent créer un excès d’air chaud à chez vous. Si les murs de votre maison sont froids… vous savez désormais ce qu’il risque de se passer.

Évidemment, personne ne s’attend à ce que vous arrêtiez de respirer ou de vous laver. Vous pouvez, par contre, vous assurer que la ventilation de votre maison fonctionne correctement dans les pièces les plus à risque (comme la cuisine, la salle de bain et la buanderie) et soit adaptée à votre bâtiment. Si les conditions le permettent, ouvrez les fenêtres quand vous cuisinez, prenez une douche et faites une lessive. Si vous en avez la possibilité, par ailleurs faites sécher vos vêtements en extérieur.

Vérifiez vos taux d’humidité régulièrement

Le taux d’humidité dans votre maison devrait se situer entre 30 et 50 %. Un taux plus élevé donne à la moisissure des conditions idéales pour se développer. Vous pouvez vérifier le taux d’humidité vous-même (par exemple en repérant les signes de condensation) ou faire appel à des professionnels qui seront équipés et formés pour déceler tous les signes d’humidité.

Si vos taux d’humidité sont élevés, des experts, comme Mold Busters, vérifieront aussitôt si des spores de moisissure sont présentes et si des signes de moisissure sont visibles. De plus, des professionnels en élimination de la moisissure vous donneront des conseils concernant le choix d’un déshumidificateur et toute autre mesure à prendre pour éliminer la moisissure de votre maison.
systeme ventilation contre moisissure

Comment prévenir la formation de moisissure sur vos fenêtres?

Sur des fenêtres, la moisissure est généralement le résultat de condensation. Elle commence la plupart du temps à se former sur le bas de vos fenêtres, là où la vitre et son encadrement se rejoignent. Elle peut aussi apparaître tout autour des cadres.

Le principal problème avec la moisissure sur les fenêtres vient du fait que la plupart des gens ne la remarquent pas. La moisissure ne se nourrit normalement pas des fenêtres en soi, mais elle peut tout de même facilement détruire ses encadrements.

Si vous remarquez une décoloration sur une fenêtre, assurez-vous de la faire analyser afin de savoir à quel type de moisissure vous avez affaire. Des experts en moisissure pourront ensuite vous renseigner sur la meilleure façon de régler le problème et d’éviter que plus de moisissure apparaisse.

Étant donné que la condensation est responsable du développement de moisissures sur les fenêtres, il faut évidemment empêcher la formation de condensation.

Il est donc très important de ventiler et d’aérer régulièrement les pièces de votre maison. Si le temps le permet, gardez vos fenêtres ouvertes afin de laisser de l’air frais sécher vos fenêtres. Prêtez une attention particulière aux fenêtres de la cuisine et de la salle de bain, la vapeur encourageant la formation de moisissure.

Vous pouvez aussi régler les thermostats de votre système de climatisation à des températures supérieures à 70°F/2°C. Gardez les bouches d’aération ouvertes en tout temps, et faites sécher votre linge en extérieur dès que possible.

Le rôle joué par la poussière dans la formation de la moisissure est souvent négligé. Il est pourtant essentiel de nettoyer régulièrement votre intérieur, particulièrement les cadres de vos fenêtres, pour empêcher la moisissure de trouver de nouvelles sources de nourritures.

Si vous faites face à des problèmes de condensation, vous pouvez essuyer vos fenêtres tous les matins (les différences de températures sont souvent plus importantes la nuit). Si le temps est trop froid pour garder vos fenêtres ouvertes, vous pouvez créer un courant d’air en ouvrant au moins deux fenêtres en même temps pendant environ 10 minutes. Vous devriez ainsi avoir de l’air frais et des fenêtres sèches.

Nettoyer votre maison pièce après pièce pour mieux prévenir la moisissure

nettoyage printemps moisissure
Que vous commenciez par la salle de bain ou vos chambres à coucher, vous pouvez suivre quelques règles simples, applicables à tous les endroits de votre maison, qu’il s’agisse de faire les poussières de vos plafonds ou de passer l’aspirateur sur vos sols. Lors de chaque étape, examinez en profondeur votre maison pour détecter tout signe potentiel de moisissure. Si vous découvrez des taches suspectes, laissez des professionnels mener des tests.

Nettoyez vos murs et vos plafonds

Comme nous l’avons dit de nombreuses fois, la moisissure aime l’humidité. Comme nous le disions plus haut, il est donc important d’inspecter vos murs et plafonds pour détecter tout potentiel de fuites. Des niveaux d’humidité élevés, tout autant que de la condensation augmentent en effet vos chances de voir de la moisissure s’installer sur vos murs. En maintenant l’humidité à un faible niveau, vous garderez ainsi la moisissure hors de votre maison.

Passez l’aspirateur et faites les poussières dans toutes vos pièces. Essuyez les murs, et débarrassez-vous de toutes les toiles d’araignées. Si vous détectez des fuites, localisez-en les causes et réparez-les immédiatement. N’oubliez pas d’essuyer vos ampoules, chandeliers et toutes les autres sources de lumière artificielle. Gardez à l’esprit que la poussière est la meilleure source de nourriture pour la moisissure.

Nettoyez vos conduits d’aération

L’une des meilleures manières de vous assurer que votre air intérieur reste propre consiste à nettoyer tous vos conduits et à les maintenir propres. Il est important d’y passer l’aspirateur régulièrement à l’aide d’un appareil puissant (les aspirateurs domestiques n’étant généralement pas adaptés à ce travail). Vous aurez besoin d’un long tuyau pour atteindre les endroits les plus reculés et difficiles d’accès de votre système de ventilation. De la moisissure peut se cacher dans ces conduits de ventilation, il est donc recommandé de les faire nettoyer régulièrement pour prévenir l’apparition de champignons.

Etant donné que vous avez besoin d’un outil puissant pour nettoyer ces conduits, il est recommandé de faire appel à un professionnel qui pourra s’assurer que votre air restera frais, vierge de toute moisissure.

Entretenez vos fenêtres

Retirez tous vos rideaux et nettoyez-les en profondeur. Assurez-vous qu’ils soient bien secs avant de les remettre en place. Si le temps le permet, vous pouvez les réinstaller alors qu’ils sont humides tout en laissant vos fenêtres ouvertes, cela permettra de donner une senteur fraîche à toute la pièce. Assurez-vous cependant que les niveaux d’humidité restent acceptables.

Utilisez de l’eau chaude, un chiffon moite et du liquide vaisselle pour frotter chaque fenêtre avec une brosse, et rincez le tout. En faisant de la sorte, vous éliminerez toutes les saletés de vos fenêtres. Si vous découvrez des points ou taches noires sur vos fenêtres, vous pouvez soupçonner un problème de moisissure. Il est alors temps de faire appel à des professionnels qui pourront mener des tests et déterminer s’il s’agit effectivement de moisissures. La condensation, sur des fenêtres, provoque la plupart du temps l’apparition de moisissure.

N’oubliez pas de nettoyer à la fois l’intérieur et l’extérieur de vos fenêtres ainsi que leurs encadrements. La meilleure façon de prévenir la moisissure consiste à garder vos fenêtres ouvertes dès que possible, étant donné que la moisissure déteste l’air frais.

Passez l’aspirateur et nettoyez les sols

Bien que les tapis et moquettes soient parfois beaux, nous négligeons bien trop souvent le danger potentiel qu’ils représentent en matière de moisissure. Il est donc important de nettoyer en profondeur tous vos tapis et sols au moins une fois par an durant le nettoyage de printemps.

Comme le veut la tradition, enroulez vos tapis, passez l’aspirateur sur les sols qui étaient recouverts, dans chaque pièce, déplacez vos meubles pour atteindre chaque coin de vos pièce, afin de ne rien laisser sale ou moisi.

Si vous le pouvez, débarrassez-vous de vos tapis et rénovez vos sols pour les rendre beaux et brillants à nouveau. Si vous avez des revêtements en vinyle ou en linoléum, vous pouvez les nettoyer avec un produit adapté. La plupart des sols en pierre ou en carrelage peuvent être traités avec des enduits spécifiques.

Si vous devez ou souhaitez conserver vos tapis, inspectez-les en profondeur et gardez-les propres pour vous assurer qu’ils ne soient pas moisis. Ne les laissez jamais humides, en aucune occasion.

Prenez soin de vos meubles

Chaque meuble que vous possédez devrait être nettoyé au printemps, même si cela signifie simplement passer l’aspirateur ou juste le frotter.

Lorsque vous déplacez tous vos meubles pour nettoyer vos moquettes et tapis, profitez-en pour les inspecter. Regardez attentivement les faces arrières, pour repérer d’éventuels signes de moisissure. S’ils n’en comportent pas, frottez-les avec un chiffon humide, de l’eau chaude et un détergent. Vous pouvez trouver en quincaillerie des produits spéciaux que vous pourrez utiliser pour de nombreux types de meubles (en bois, en textile, etc.); Avant de remettre en place vos meubles, assurez-vous qu’ils soient bien secs.

Rangez toutes vos pièces et nettoyez les jouets

Si vous avez des enfants en bas âge, vous vous cognez probablement très fréquemment contre leurs jouets dans la maison. Pour la sécurité de vos enfants, le nettoyage de printemps est donc la meilleure occasion pour les nettoyer et jeter ceux qui sont abîmés ou inutilisés. Vous pouvez nettoyer les jouets restants avec de l’eau chaude avant de les laisser sécher à l’extérieur.

Par ailleurs, nous avons souvent tendance à garder des décorations (par exemple de Noël) alors que nous ne les utilisons jamais. Au minimum, faites les poussières dessus ou bien jetez-les s’il s’agit d’objets que vous n’utilisez plus.

Lorsqu’il s’agit de ranger, la plupart des gens ont tendance à empiler des choses dans une seule pièce (généralement le sous-sol) et à les laisser telles quelles. Ces amas d’objets vont non seulement encombrez votre espace, mais aussi bloquer la circulation de l’air. Pour empêcher la moisissure de se développer, jetez tout ce dont vous n’avez pas besoin afin que vous ayez un bon renouvellement de l’air dans toutes les pièces.

Faites les poussières dans votre bibliothèque

Si vous aimez lire, vous devriez prendre garde à la poussière sur les étagères de votre bibliothèque. Ôtez tous les livres qui s’y trouvent, faites les poussières, passez l’aspirateur. Nettoyez en profondeur chaque étagère avant de remettre en place les livres. Par ailleurs, vous devriez vérifier si vos livres sont mouillés. Même s’il ne s’agit que de quelques livres, ils peuvent mettre en danger l’ensemble de votre collection.

Si vous collectionnez les journaux ou les magazines, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une source idéale de nourriture pour la moisissure. Jetez-les et optez pour une lecture en ligne de vos journaux. Non seulement vous préviendrez l’apparition de moisissure, mais vous adopterez une pratique plus écologique.