Questions?

1Chapitre

La moisissure et son développement

Avant d’apprendre comment éviter que la moisissure n’envahisse votre maison, vous devez comprendre ce qu’est la moisissure et quelles sont les causes de son développement. Vous pourrez ainsi trouver les meilleures méthodes de prévention.
Évidemment, si vous êtes déjà aux prises avec des problèmes de moisissure, de l’information sur la prévention n’est pas ce qu’il vous faut dans l’immédiat.Appelez plutôt des professionnels pour obtenir des services d’analyse et d’élimination.
ch1-la-moisissure-et-son-développement-bustmold-icon-2

Comprendre la moisissure : l’élément clé de la prévention

Tout comme la levure ou les champignons, la moisissure fait partie des mycètes et pousse sur les plantes, le bois, le tissu, la nourriture et toute autre matière organique. En bref, la moisissure est un recycleur naturel de matière organique morte. Et bien que cela puisse sembler comme une bonne chose pour la nature, dans la majorité des cas, c’est une mauvaise chose pour les humains.

Les spores de moisissure individuelles sont microscopiques et ne peuvent pas être vues à l’œil nu, mais quand une colonie se forme, des taches visibles peuvent apparaître à certains endroits. La moisissure est généralement noire, bleue ou verte, dépendamment de facteurs tels que le type de moisissure, la matière dont elle se nourrit et l’âge de la colonie. Mais la moisissure noire (Stachybotrys) est considérée comme le type le plus nocif pour la santé.

Le processus d’élimination sera influencé par le type de moisissure. Mais il est très important de l’analyser d’abord, parce que savoir à quel type de moisissure vous faites face sera utile même une fois l’assainissement terminé.

Les différentes moisissures peuvent être regroupées dans 3 grandes catégories : les moisissures allergènes, pathogènes et toxigènes.

  1. Allergène – ce type est le moins nocif. Il peut causer des problèmes aux personnes qui souffrent d’allergies ou d’asthme, mais n’a généralement pas de conséquences mortelles.
  2. Pathogène – ce type est souvent nocif (pour les personnes qui souffrent d’allergies à la moisissure ou d’asthme, ainsi que pour les personnes en santé). Il peut causer, entre autres, la pneumopathie d’hypersensibilité, une réaction aigüe qui ressemble à une pneumonie bactérienne.
  3. Toxigène – ce type peut occasionner de graves problèmes de santé temporaires (p. ex., irritation oculaire ou toux) ou permanents (p. ex., immunosuppression, troubles nerveux ou cancer). Il produit des mycotoxines : des substances chimiques qu’on peut inhaler, ingérer ou toucher et qui sont présentes dans les spores de moisissure ou sur leur surface.

chapter1-Allergène-Pathogène-Toxigène

Vous savez maintenant ce qu’est la moisissure. Mais vous devriez aussi en connaître les causes.

Comme tout être vivant, les moisissures ont besoin d’eau pour se développer. Elles ont aussi besoin d’oxygène, d’une source de nourriture et d’une température environ entre 5 et 35 ° Celsius.

Malheureusement, non. Il est presque impossible de maintenir un environnement exempt de moisissure comme on ne peut pas rester dans un endroit sans oxygène ou construire une maison sans matières organiques (p.ex., bois, tapis et plantes).

Vous devriez plutôt concentrer vos efforts sur :

  1. le contrôle de l’humidité
  2. le contrôle de la poussière, et
  3. une ventilation adéquate

ch1-la-moisissure-et-son-développement-bustmold-icon-1

Les effets de la moisissure sur la santé

La majorité des documents gouvernementaux et médicaux ne fournissent pas de limite sûre en ce qui a trait à l’exposition à la moisissure. Et comme chaque individu pourrait réagir différemment, en raison de son système immunitaire ou de ses antécédents médicaux, il est impossible de savoir si l’exposition à de faibles concentrations de moisissure est sans danger.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont les plus susceptibles de développer des problèmes de santé lorsqu’elles passent du temps dans une pièce remplie de moisissures. Bien que les conséquences soient difficiles à prédire, l’exposition à de la moisissure à l’intérieur peut causer de la congestion nasale, de la congestion des sinus, de la toux, des maux de gorge, de l’asthme (cela peut aussi l’aggraver), des saignements de nez, des maux de tête, de l’irritation cutanée, de l’irritation oculaire… Chez les nourrissons, les enfants et les personnes âgées, les problèmes de santé associés à une exposition prolongée peuvent apparaître particulièrement rapidement.

Souvenez-vous que certains types de moisissure produisent des toxines très puissantes, les mycotoxines, qui peuvent avoir des conséquences graves sur la santé, telles que le cancer.