By:
Published: février 19, 2014, Updated:

Fusarium

Le genre Fusarium est particulièrement vaste parmi les moisissures. Il inclut de nombreuses espèces que l’on peut retrouver partout dans le monde. Bien que la plupart de ces espèces sont des saprobes inoffensives qui colonisent les sols, certains types sont en revanche des pathogènes de la plante qui provoquents des dommages considérables sur les cultures agricoles. Plusieurs de ces espèces peuvent aussi infecter les humains.

Dans tous les cas, il est impératif d’empêcher Fusarium de s’installer à l’intérieur d’une maison. Il s’agit en effet d’une moisissure qui peut se développer très rapidement, à l’abri de votre regard, tout en provoquant de graves dommages structurels sur votre maison.

Les espèces de Fusarium

Il n’existe actuellement aucune réponse définitive sur le nombre d’espèces comprises dans le genre Fusarium. La taxonomie de Fusarium a changé plusieurs fois au cours de l’histoire. Le genre a ainsi été décrit pour la première fois en 1809, avant de se voir attribuer près de 1000 espèces dans les 100 années qui ont suivi. Toutefois, au cours du XXè siècle, de nombreux chercheurs ont tenté d’organiser Fusarium en sections, sous-genres, espèces et variétés. D’après les systèmes taxonomiques actuels, le genre comprendrait entre 9 et 90 espèces. De nos jours, 70 espèces sont reconnues, alors que les techniques d’analyse ADN suggèrent que le nombre d’espèces de Fusarium pourrait en réalité dépasser la barre des 300.

Ces moisissures prolifèrent sur les plantes, le grain et dans les sols. La texture de cette moisissure varie, prenant souvent une apparence laineuse ou cotonneuse, avec une teinte allant du blanc au bronze en passant par le rose saumon, le jaune, le rouge ou le pourpre.

Vous ne retrouverez toutefois pas la majorité des espèces de Fusarium en intérieur. Par exemple, l’une des espèces les plus prévalentes, Fusarium graminearum, se développe essentiellement sur les cultures de maïs, de blé et d’orge. Elle est alors à l’origine de nombreuses maladies du grain, notamment la fusariose de l’épi, tristement célèbre pour être la responsable de milliards de dollars de pertes dans le secteur agricole [2].

Bien entendu, toutes les moisissures du genre Fusarium ne sont pas mauvaises. Si vous êtes végétarien ou végétalien, vous en avez d’ailleurs probablement déjà mangé. Fusarium venenatum, en effet, souvent commercialisé sous la marque Quorn est très souvent utilisé comme substitut à la viande dans différents plats.

Comme toutes les moisissures, Fusarium se plaît particulièrement dans les environnements humides. Si vous ne contrôlez pas vos niveaux d’humidité, vous avez donc plus de chances d’y avoir affaire.

Où peut-on trouver la moisissure Fusarium?

Si vous avez des endroits particulièrement humides chez vous, Fusarium va particulièrement les aimer. Bien que l’on retrouve cette moisissure la plupart du temps en extérieur, essentiellement sur les cultures et les plantes, elle peut s’infiltrer chez vous.

Les moisissures du genre Fusarium se multiplient en dispersant des spores microscopiques qui vont facilement voyager à travers l’air. Vu que la plupart d’entre nous ne se retrouvera jamais bien loin d’une moisissure du genre Fusarium, il est facile pour ses spores de trouver une surface qui leur seront favorable afin qu’elles commencent à former une colonie de moisissure.

Plus effrayant encore, la moisissure Fusarium peut proliférer sur et dans un organisme humain, provoquant des maladies à la gravité variable. Les infections à base de Fusarium peuvent être locales et superficielles, mais parfois devenir invasives. En fonction de la gravité, elles pourront être traitées grâce à des antifongiques pour les cas les moins graves. Certaines infections peuvent toutefois être potentiellement mortelles.

Quelles sont les maladies liées à la moisissure Fusarium?

Intéressons-nous avant toute chose à l’impact de Fusarium sur les cultures et les plantes, étant donné qu’il s’agit d’un problème conséquent au Canada. Cette moisissure cause en effet des millions voire des milliards de dollars de dégâts chaque année.

Une large variété de maladies de la plante sont associées à Fusarium, notamment la pourriture du collet et la fusariose. Cette dernière est connue pour se développer en priorité sur le maïs et le blé, bien qu’elle puisse aussi proliférer sur d’autres cultures comme les asperges, les figues, les légumineuses, le soja, certaines espèces et des noix. Elle va affecter les racines, les fruits et les grains des végétaux contaminés. Pour résumer, les moisissures du genre Fusarium peuvent se retrouver sur pratiquement tous les végétaux.

Fusarium oxysporum est une espèce qui peut être particulièrement difficile à repérer. Bien qu’elle soit la plupart du temps totalement inoffensive lorsqu’elle se développe dans un sol, ses souches pathogènes peuvent avoir un effet dévastateur lorsqu’elles infectent des végétaux. Étant donné que cette moisissure a tendance à se développer en fin de saison, cela signifie qu’il sera le plus souvent trop tard pour éliminer et replanter les cultures contaminées. Une épidémie de Fusarium oxysporum a d’ailleurs totalement décimé l’industrie de la banane dans les années 1960. [3]

Une large variété d’infections de la plante sont liées à la moisissure Fusarium, et la plupart vont provoquer le flétrissement du végétal contaminé. La plupart de ces infections, en effet, bloquent les vaisseaux de la plante au niveau de ses racines, l’empêchant ainsi de transporter à travers son organisme l’eau et les nutriments nécessaires à sa vie. La moisissure va progressivement s’étendre sur tout le végétal infesté, le tuant. La plupart des agriculteurs ne pourront pas repérer la maladie avant que les plantes contaminées ne jaunissent, il sera alors trop tard.

Toutefois, les agriculteurs ne sont pas les seuls touchés par les maladies des plantes liées à la moisissure Fusarium. Les jardins sont en effet aussi en situation de risque, étant donné qu’ils peuvent être entièrement dévastés par une infection. Il est donc important, si vous avez la main verte, de rester attentif pour mieux détecter tous les végétaux potentiellement infectés et les traiter dès que vous découvrez les premiers symptômes.

La moisissure Fusarium impacte-t-elle la santé humaine?

Bien qu’elles se trouvent partout autour de nous, les moisissures du genre Fusarium vont rarement impacter la santé humaine. Toutefois, des individus sensibles, comme par exemple les enfants, les personnes âgées ou les patients immunodéprimés pourront faire face à des problèmes de santé sérieux suite à une exposition à cette moisissure.

Fusarium est un allergène reconnu. L’inhalation de ses spores peut provoquer des sinusites, même si votre système immunitaire fonctionne correctement [4]. Pour ce qui est du cas de Quorn, que nous mentionnions plus haut, certaines personnes peuvent être allergiques à la souche de Fusarium utilisée dans sa production. Les symptômes d’une allergie à Fusarium sont similaires à ceux d’autres allergies.

De plus, une large variété de maladies ont été liées à des souches de Fusarium, y compris sur des individus en bonne santé, immunocompétents. Cela inclut des infections localisées de la peau et des ongles (l’onychomycose) et des yeux (kératomycose), qui affectent le plus souvent les personnes portant des lentilles de contact. Dans les cas les plus graves, une infection au Fusarium peut provoquer des sinusites, des pneumonies, des thrombophlébites, des endophtalmies, de l’arthrite et l’ostéomyélite.

Une infection au Fusarium peut s’avérer mortelle pour les sujets immunodéprimés, notamment les personnes atteintes de cancer, du SIDA et les patients qui ont subi une greffe d’organe. Dans ces cas-là, l’absence de réponse immunitaire va permettre à l’infection de se répandre facilement à travers l’organisme et d’atteindre des organes vitaux. Pour ce qui est du cas des patients souffrant de cancer qui contractent la fusariose, le taux de mortalité à trois mois approche des 80% [6].

Les espèces de Fusarium peuvent aussi affecter la santé humaine via les mycotoxines qu’elles produisent. On dénombre parmi les plus connues les trichothécènes et les fumonisines. Les fumonisines sont à l’origines de maladies mortelles chez le bétail, et sont classées comme cancérogènes potentiels chez l’humain. La nourriture contaminée par les mycotoxines de Fusarium a, elle, causé des centaines de catastrophes sanitaires au cours de l’histoire à travers le monde [1].

Si vous suspectez d’avoir affaire à des problèmes de santé qui proviendraient de moisissures chez vous, vous devriez en parler à votre médecin le plus vite possible. La plupart des affections causées par la moisissure proviennent d’une exposition prolongée. Plus tôt vous prendrez en charge votre problème de moisissure, plus rapide sera le traitement. Dans le cas des infections cutanées et ongulaires, il existe plusieurs médicaments sur le marché qui peuvent avoir un effet positif. La plupart sont des crèmes qui vont pouvoir être appliquées directement sur la zone affectée.

Comment savoir si vous avez des moisissures du genre Fusarium dans votre maison?

Détecter cette moisissure peut s’avérer compliqué. Dans la plupart des cas, Fusarium prend en effet la même apparence que la moisissure noire, comme de nombreux autres types de moisissures. Cependant, toutes les moisissures de couleur noire ne sont pas aussi dangereuses que Fusarium. La seule véritable façon d’identifier une moisissure va donc consister à faire appel à un professionnel en détection et décontamination de la moisissure.

Bien que la moisissure Fusarium ne soit pas nécessairement une menace directe pour votre santé, elle sera toujours potentiellement dangereuse pour votre maison. Dans tous les cas, si vous repérez des signes trahissant la présence de moisissure, quelle qu’elle soit, s’en débarrasser devrait devenir votre priorité.

Nettoyer les murs et toutes les autres surfaces sur lesquelles elle s’est développée ne sera pas suffisant. Il suffit simplement de quelques spores que vous auriez oublié d’éliminer pour que la moisissure réapparaisse exactement là où vous l’aviez “enlevée”. La moisissure est la plupart du temps la conséquence de problèmes sous-jacents qui doivent être traités afin que la zone contaminée devienne inadaptée à la prolifération de moisissure. Retarder le traitement est une mauvaise idée: la moisissure Fusarium, comme de nombreuses autres moisissures, peut en effet se développer très rapidement, provoquant de sérieux dégâts.

Comme pour la plupart des problèmes que vous pouvez rencontrer dans votre maison, il est important de les éliminer avant qu’ils ne deviennent graves. Toute prolifération de Fusarium chez vous peut être éliminée facilement par un expert en moisissure. Forts de plus de 15 ans d’expérience, les professionnels de Mold Busters ont une réputation reconnue dans le secteur de la décontamination. Nos techniciens font appel aux dernières technologies de pointes dans le secteur du traitement de la moisissure pour inspecter, tester et éliminer la moisissure. Ils pourront, par ailleurs, vous conseiller sur les étapes à suivre afin que vous n’ayez plus jamais à partager votre intérieur avec de la moisissure. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus.

Sources

  1. Munkvold GP (2017). Fusarium Species and Their Associated Mycotoxins. Methods Mol Biol. 1542:51-106.
  2. McMullen M, Jones R, Gallenberg D (1997). Scab of Wheat and Barley: A Re-emerging Disease of Devastating Impact. Plant Dis. 81(12):1340-1348.
  3. Ploetz RC (1990). Fusarium Wilt of Banana. APS Press, St. Paul, Minnesota.
  4. Wickern GM (1993). Fusarium allergic fungal sinusitis. J Allergy Clin Immunol. 92(4):624-5.
  5. Nucci M, Anaissie E (2007). Fusarium infections in immunocompromised patients. Clin Microbiol Rev. 20(4):695–704.
  6. Nucci M, Anaissie EJ, Queiroz-Telles F, Martins CA, Trabasso P, Solza C, Mangini C, Simões BP, Colombo AL, Vaz J, Levy CE, Costa S, Moreira VA, Oliveira JS, Paraguay N, Duboc G, Voltarelli JC, Maiolino A, Pasquini R, Souza CA (2003). Outcome predictors of 84 patients with hematologic malignancies and Fusarium infection. Cancer. 98(2):315-9.

Vous êtes à la recherche d’un jeu de données ou d’un algorithme d’apprentissage automatique (machine learning) pour former votre intelligence artificielle (IA)?

Mold Busters a créé une librairie en code source libre d’images par microscopie de milliers d’espèces, genre et types de moisissures que nous utilisons pour former notre algorithme d’apprentissage automatique. Si vous souhaitez y accéder, n’hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous. Nous vous contacterons le plus vite possible.

Merci de nous avoir contactés!

Votre message nous est très important, nous allons donc vous répondre aussi vite que possible.

En attendant, nous vous proposons découvrir nos différentes pages de ressources:

Nous vous souhaitons une bonne journée!