By:
Published: mars 25, 2014, Updated:

Aureobasidium

La moisissure est l’un des problèmes les plus courants que l’on puisse rencontrer dans les maisons à travers le monde. Elle peut générer de nombreuses frustrations, tout en posant très souvent des problèmes de santé.

Aureobasidium pullulans fait partie de ces espèces de moisissures potentiellement dangereuses. Intéressons-nous de plus près aux risques qu’elle présente, à ses caractéristiques, mais aussi et surtout à ce que nous pouvons faire pour nous protéger de ses effets néfastes.

Le genreAureobasidium est constitué de plus de 15 espèces ou variétés. La taxonomie du genre est encore aujourd’hui soumise à controverse, nombre de ses espèces étant fréquemment reclassifiées en variétés et vice-versa [1, 2]. Il existe toutefois un large consensus sur le fait que A. pullulans est la plus connue et la mieux étudiée du genre. Présente à travers le monde, elle est très courante dans les environnements humides, et va se développer généralement sur des plantes, dans la terre, sur des fruits, du bois et dans l’eau fraîche.

Aureobasidium, par ailleurs, est aussi très courante en intérieur, notamment dans les zones humides d’une maison, comme les salles de bains, les cuisines, les joints de carrelage, les encadrements de fenêtres, les textiles et les climatiseurs.

Les colonies d’Aureobasidium peuvent prendre une couleur rose ou noire. A. pullulans, en particulier, a généralement une teinte initialement crème, qui va virer au rose, avant de s’assombrir avec le temps. Ses spores peuvent se déplacer via les airs. Elle se développe sous de nombreux types de climat, et peut apparaître en même temps que des moisissures du genre Cladosporium.

Quelles sont les espèces connues d’Aureobasidium?

Il existe un nombre non négligeable d’espèces d’Aureobasidium dans le monde, qui peuvent vivre sous tous les climats imaginables. Les quatre principales sont: A. pullulans, A. melanogenum, A. subglaciale et A. namibiae.

Les membres du genre Aureobasidium sont connus pour prendre une large variété de caractéristiques morphologiques en fonction des conditions environnementales. Cela provient de son extrême instabilité génétique (qui rend sa classification difficile) [2]. Dans votre vie quotidienne, cela signifie donc que ce champignon peut prendre la morphologie qu’il souhaite, lorsqu’il le souhaite. Cela lui permet de pouvoir se développer à la fois dans une eau saumâtre quasiment gelée, une forêt tropicale ou encore n’importe quel environnement intérieur.

  • A. Namibiae a été découverte se développant sur du marbre en Namibie.
  • A. subglaciale se développe sur les côtes arctiques.
  • A. melanogenum peut se retrouver dans les environnements aquatiques.
  • A. pullulans, la plus célèbre du groupe, a été retrouvée initialement dans des zones à faible activité aquatique.

Etant donné que la recherche à propos d’Aureobasidium continue sans cesse, et que de nouvelles souches sont fréquemment découvertes, cette liste s’enrichira probablement dans les prochaines années.

Qu’est-ce que la moisissure Aureobasidium?

Il s’agit d’un type de moisissure qui va prendre la forme d’une colonie noirâtre au fur et à mesure qu’il se développe. En fonction de l’endroit où cette moisissure prend racine, et de son âge, cette couleur peut varier du crème au rose, bien que le noir reste le plus habituel.

Les moisissures du genre Aureobasidium peuvent se présenter sous la forme de nombreuses espèces, mais la plus connue est sans conteste A. pullulans, du fait de son utilisation dans les biotechnologies.

Où la moisissure Aureobasidium peut-elle se développer?

Comme la plupart des types de moisissures,Aureobasidium a tendance à se développer dans les zones chaudes et moites. Elles se retrouve donc fréquemment dans les salles de bain, les entretoits, les sous-sols, les buanderies, etc.

L’une des caractéristiques d’Aureobasidium réside dans le fait qu’elle possède des capacités d’adaptation remarquable qui la font survivre à de nombreuses conditions. Elle peut ainsi se développer dans des conditions de froid ou de chaleur extrêmes, dans des environnements acides, et même dans des eaux à forte concentration en sel! [1]

Dans la nature, il est fréquent de retrouver cette moisissure sur des plantes et des légumes, comme par exemple les haricots verts, les choux, les pommes, le raisin, le concombre et bien d’autres, bien qu’elle ne les attaque pas [4].

Aureobasidium et votre santé

A. pullulans est un allergène commun [5] qui peut provoquer des réactions allergiques, de l’asthme, le rhume des foins, la pneumopathie d’hypersensibilité et la “fièvre des humidificateurs”. Toutefois, cette moisissure n’est pas un pathogène humain primaire, car elle n’est pas connue pour produire des mycotoxines significatives.

A. pullulans peut aussi causer la phaeohyphomycose. Elle est aussi considérée comme étant la cause de kératomycoses, des mycoses pulmonaires et cutanées comme la dermatite, ainsi que de nombreuses autres infections. Elle peut aussi coloniser les cheveux, la peau et les ongles chez l’humain [6].

Garder notre maison et notre lieu de travail propres est donc un exercice que nous devrions prendre sérieusement. En plus d’améliorer l’apparence de nos lieux de vie, l’état de ce qui nous entoure peut avoir un impact significatif sur notre santé et sur celle de nos proches.

Quelles allergies sont-elles causées par Aureobasidium?

Aureobasidium se reproduit en relâchant ses spores dans l’air, qui vont pouvoir alors se déplacer pour coloniser d’autres zones.

Si une personne a la malchance de respirer une forte concentration de ses spores, elle risque alors de déclencher une réaction allergique.

Les enfants, surtout en bas âge, les personnes agées et les patients souffrant de certaines affections respiratoires sont particulièrement vulnérables à ces réactions.

Un système immunitaire affaibli, par exemple dans le cas des personnes atteintes de leucémie, du sida, de certains cancers, ou qui ont reçu récemment un organe sont aussi plus à risque face aux effets de la moisissure.

Les réactions allergiques se produisent, pour résumer, lorsque nos organismes surréagissent en tentant d’expulser un corps étranger, ce qui, au final, cause plus de mal que de bien.

Les symptômes les plus courants d’une réaction allergique incluent:

  • Des maux de tête
  • Des démangeaisons
  • Des difficultés respiratoires
  • Des nausées
  • Un nez qui coule
  • Des yeux injectés de sang

Dans le cas des personnes les plus sensibles aux effets d’Aureobasidium, la réaction allergique peut être encore plus grave, avec notamment un gonflement de la gorge, des difficultés respiratoires et bien d’autres symptômes qui peuvent causer la mort dans les cas les plus extrêmes.

Dans quel cas une infection à l’Aureobasidum se produit-elle?

Dans le cas où une personne inhale une forte concentration de ses spores, l’infection va pouvoir se déclarer à l’endroit où les spores auront commencé à former une colonie dans le poumon du patient contaminé.

Il s’agit alors d’un scénario qui peut rapidement devenir dangereux, appelé pneumopathie d’hypersensibilité. Les personnes souffrant de cette affection vont alors faire face à des fièvres, de la toux, des douleurs à la poitrine, de la dyspnée, et tous les symptômes d’une réaction allergique sévère.

Cette infection est une maladie chronique. Le patient devra donc prendre des médicaments sur une longue période, étant donné qu’il n’existe à ce jour aucun remède. Dans les cas les plus extrêmes, une opération chirurgicale pourra être nécessaire pour sauver la personne infectée.

En plus des poumons, Aureobasidium est aussi connue pour infecter d’autres organes internes, comme le foie, les reins et même les prothèses de hanches. [6]

Comment décontaminer et éliminer la moisissureAureobasidium?

Comme nous avons pu le voir, ce type de moisissure peut constituer un problème grave de santé dans n’importe quelle maison où il apparaît. De ce fait, il est important d’être sensibilisé à ses menaces potentielles.

La chose la plus importante que vous pouvez faire pour éviter ses effets néfastes est donc de rester vigilant face à toute apparition de moisissure dans votre maison. Comme tous les autres types de moisissures, Aureobasidium préfère se développer dans les endroits humides et chauds.

Ces endroits sont malheureusement très courants dans une maison. Éliminer totalement ces conditions est donc quasiment impossible. Il est par conséquent crucial d’inspecter régulièrement votre maison pour détecter tous les signes avant-coureurs d’apparition de moisissure. Assurez-vous donc d’identifier toutes les zones à risque, notamment les sous-sols, les buanderies, les conduits de ventilation, les entretoits, et tous les endroits similaires.

Dans tous les cas, il est important pour vous d’éviter d’éliminer par vous même toute prolifération de moisissure. Vous vous exposez en effet au risque d’inhaler des spores de moisissures qui pourraient alors vous rendre malade. De plus, la moisissure peut s’avérer extrêmement persistante, une approche professionnelle est donc le plus souvent la seule solution pour vous en débarrasser, une bonne fois pour toute.

Faire appel à des experts en élimination de la moisissure est donc la meilleure solution. Ils seront non seulement capables d’éliminer en profondeur la prolifération de moisissure, mais aussi de débusquer et d’identifier toutes les colonies que vous auriez pu avoir laissé passer, tout en vous donnant des conseils pour éviter que la moisissure ne réapparaisse à l’avenir.

Sources

  1. Gostinčar C1, Ohm RA, Kogej T, Sonjak S, Turk M, Zajc J, Zalar P, Grube M, Sun H, Han J, Sharma A, Chiniquy J, Ngan CY, Lipzen A, Barry K, Grigoriev IV, Gunde-Cimerman N (2014). Genome sequencing of four Aureobasidium pullulans varieties: biotechnological potential, stress tolerance, and description of new species. BMC Genomics. 15:549.
  2. Li Y1, Chi Z, Wang GY, Wang ZP, Liu GL, Lee CF, Ma ZC, Chi ZM (2015). Taxonomy of Aureobasidium spp. and biosynthesis and regulation of their extracellular polymers. Crit Rev Microbiol. 41(2):228-37.
  3. Prasongsuk S, Lotrakul P, Ali I, Bankeeree W, Punnapayak H (2018). The current status of Aureobasidium pullulans in biotechnology. Folia Microbiol (Praha). 63(2):129-140.
  4. Andrews JH, Spear RN, Nordheim EV (2002). Population biology of Aureobasidium pullulans on apple leaf surfaces. Canadian Journal of Microbiology. 48 (6): 500–13.
  5. Taylor PE, Esch R, Flagan RC, House J, Tran L, Glovsky MM (2006). Identification and possible disease mechanisms of an under-recognized fungus, Aureobasidium pullulans. Int Arch Allergy Immunol. 139(1):45-52.
  6. Howard DH (2003). Pathogenic Fungi in Humans and Animals. Marcel Dekker, New York. pp 571-572. See ref. 32-39.

Vous êtes à la recherche d’un jeu de données ou d’un algorithme d’apprentissage automatique (machine learning) pour former votre intelligence artificielle (IA)?

Mold Busters a créé une librairie en code source libre d’images par microscopie de milliers d’espèces, genre et types de moisissures que nous utilisons pour former notre algorithme d’apprentissage automatique. Si vous souhaitez y accéder, n’hésitez pas à nous contacter en remplissant le formulaire ci-dessous. Nous vous contacterons le plus vite possible.

Merci de nous avoir contactés!

Votre message nous est très important, nous allons donc vous répondre aussi vite que possible.

En attendant, nous vous proposons découvrir nos différentes pages de ressources:

Nous vous souhaitons une bonne journée!