Questions?

La qualité de l’air intérieur

La qualité de l'air intérieur - Mold Busters Québec

Puisque nous passons énormément de temps à l’intérieur, à la maison comme au bureau, il est primordial que l’air y soit propre et sain.

Si l’air que vous respirez est vicié par des spores de moisissures, du radon, des fibres d’amiante ou tout autre contaminant, votre santé et votre sécurité sont menacées.

Plus encore, il se peut que vous ignoriez que votre maison présente de sérieux problèmes tels qu’une infiltration d’humidité.

Il faut déceler et régler rapidement les problèmes de qualité de l’air intérieur. Appelez les techniciens certifiés de Mold Busters pour une aide immédiate.

Qualité de l’air intérieur
Qualité de l’air intérieur

Données sur la qualité de l’air intérieur au Canada

Le terme mauvaise qualité de l’air nous fait généralement penser au plein air pollué par le smog, les gaz d’échappement des voitures et les émissions toxiques des usines. La pollution de l’air extérieur est une épidémie responsable de millions de décès dans le monde chaque année.

Bien qu’on y porte moins attention, la qualité de l’air intérieur est tout aussi inquiétante du point de vue de la santé et de la sécurité. Les Canadiens passent plus de 90 % de leur temps à l’intérieur. Respirer de l’air contaminé peut entraîner toutes sortes d’effets à court et à long terme sur la santé : allergies, asthme, risque accru d’accident vasculaire cérébral et de maladies cardiaques, etc.

Malheureusement, malgré leurs effets communs sur la santé, la plupart des gens ne se rendent pas compte de la présence d’aérocontaminants dans leur maison. Seulement 1 % des ménages canadiens déclarent que la qualité de leur air intérieur est mauvaise bien que 5 % croient qu’une personne de leur foyer a souffert d’un problème de santé en raison de la mauvaise qualité de l’air intérieur et que 13 % signalent la présence de moisissures dans leur maison.

Dans ce guide, nous traiterons des questions que tout le monde se pose au sujet de la qualité de l’air intérieur. Que sont les polluants atmosphériques ? Pourquoi s’accumulent-ils dans la maison ? Quels effets peuvent avoir une mauvaise qualité de l’air intérieur sur la santé ? Comment savoir si la qualité de l’air est mauvaise et comment y remédier ?

Qui peut être affecté par une mauvaise qualité de l’air intérieur ?

 En savoir plus sur la qualité de l'air intérieur - Mold Busters
Tout le monde peut souffrir des effets néfastes directement attribuables à une mauvaise qualité de l’air intérieur, y compris les résidents, les travailleurs, les invités et les animaux de compagnie. Cependant, les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées sont plus vulnérables. Comme on peut l’imaginer, plus il y a de polluants et plus on y est exposé longtemps, plus il est probable qu’on développe des problèmes de santé. Les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques (angine de poitrine, arythmie, hypertension, etc.) ou de troubles respiratoires ou pulmonaires (asthme, bronchopneumopathie chronique obstructive, etc.) sont plus à risque.

Exemples de polluants de l’air intérieur

En gros, un polluant de l’air intérieur est n’importe quel gaz, vapeur, particule, contaminant microbien ou substance en suspension dans l’air qui peut avoir des effets néfastes sur la santé. Santé Canada divise les aérocontaminants en 3 catégories.

Polluants biologiques

  • moisissure
  • champignons
  • pollen (aéroallergènes)
  • acariens
  • bactéries (p. ex. la Legionella)

Polluants chimiques

  • monoxyde de carbone (CO)
  • dioxyde d’azote (NO2)
  • formol
  • amiante
  • ozone
  • plomb
  • matière particulaire
  • composés organiques volatils (COV), c.-à-d. toute substance qui contient du carbone et qui dégage des gaz à la température ambiante (p. ex., le vernis à ongles, les bombes aérosol et les désodorisants d’air)

Polluants radiologiques

  • radon

Certains des contaminants énumérés ne sont généralement pas présents dans les maisons à moins que certaines circonstances soient présentes. Par exemple, si on laisse la voiture tourner au ralenti dans le garage, du CO toxique et d’autres contaminants nocifs seront émis.

Les causes d’une mauvaise qualité de l’air intérieur

Selon le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, les sources de contaminants de l’air intérieur les plus communes sont :

  • les occupants (fumée de tabac, parfums, odeurs corporelles, CO2) ;
  • matériaux (poussière, gaz, amiante, fibre de verre) ;
  • nettoyants, solvants, pesticides, etc. (COV, vapeurs toxiques) ;
  • émissions provenant de tapis, meubles et peintures (gaz, vapeurs, odeurs) ;
  • tapis et tissus (acariens) ;
  • endroits humides (moisissures, bactéries, champignons) ;
  • photocopieurs, moteurs électriques, purificateurs d’air (ozone)

Dans une résidence, les causes les plus probables sont les émissions, une ventilation insuffisante et l’humidité causée par les dégâts d’eau ou l’accumulation de condensation.

Comment savoir si la qualité de l’air intérieur est mauvaise ?

Une analyse de la qualité de l’air (aussi appelée surveillance de la qualité de l’air ou échantillonnage d’air) permettra d’identifier les polluants tels que l’amiante, les moisissures et les COV présents dans l’air de votre maison. En sachant quels contaminants sont présents et d’où ils proviennent, vous pourrez remédier à vos problèmes d’air intérieur et recommencer à bien respirer.

mauvaise ventilation - Mold Busters

Nous vous recommandons aussi d’effectuer un contrôle annuel de la qualité de l’air dans votre maison pour vous assurer que l’air est toujours sécuritaire.

Améliorer la qualité de votre air intérieur

Les mesures à prendre pour améliorer la qualité de votre air intérieur vont évidemment dépendre de la source du problème. Mais vous trouverez ci‑dessous quelques conseils pour prévenir les problèmes qui entraînent fréquemment une mauvaise qualité de l’air intérieur.

Gardez votre maison propre

Passez l’aspirateur au moins une fois par semaine afin d’éliminer les allergènes comme le pollen et les squames animales. Utilisez un aspirateur à filtre HEPA et n’oubliez pas de le nettoyer régulièrement. Évitez de laisser s’accumuler de la vaisselle ou des vêtements mouillés. Surveillez vos électroménagers, votre plomberie, vos luminaires, etc. afin de repérer les problèmes comme les fuites d’eau et l’accumulation de poussière aussitôt qu’ils apparaissent et éviter qu’ils empirent.

Contrôlez le taux d’humidité

Procurez-vous un déshumidificateur (ou un climatiseur pour l’été) et maintenez l’humidité à un taux idéal (entre 30 et 50 %).

Assurez-vous que la ventilation est adéquate

Assurez-vous que la ventilation pour votre sécheuse et votre cuisinière est adéquate. Utilisez toujours le ventilateur d’extraction quand vous cuisinez, utilisez le lave-vaisselle ou vous vous lavez. Un bon échange et une bonne circulation d’air sont également importants pour maintenir une qualité de l’air optimale dans votre maison.

Occupez-vous des dégâts d’eau

Si de la moisissure s’est développée après un dégât d’eau, faites appel à une entreprise spécialisée en élimination des moisissures. Si le dégât d’eau a été causé par un problème comme une fissure dans la fondation, embauchez une entreprise de réparation de fondations pour sceller la fissure de façon permanente et garder votre sous-sol au sec.

Faites de votre maison une maison sans fumée

La fumée secondaire est mortelle et fumer à l’intérieur peut causer des incendies. Afin de protéger toute la famille, mettez en place une interdiction de fumer à l’intérieur de la maison. Et si vous fumez, parlez à votre médecin d’un plan d’abandon du tabagisme.

Vérifiez s’il y a présence de radon

Le radon est un gaz incolore, inodore et cancérigène qui peut s’infiltrer dans votre maison par de petites fissures et ouvertures. Il provient généralement du sol. L’exposition au radon est la deuxième cause de cancer du poumon au Canada. Faites faire une analyse pour déterminer si la concentration de radon dans votre maison est élevée. Si c’est le cas, il faut immédiatement prendre des mesures pour   afin d’éviter les risques supplémentaires pour votre famille et vous.

Conclusion

Nous passons la moitié de notre vie à la maison et plus de 90 % de notre temps à l’intérieur. Nos maisons devraient donc être aussi saines et sécuritaires que possible. Si la qualité de l’air dans votre maison vous inquiète ou si vous croyez qu’elle a eu des effets néfastes sur votre santé, nous pouvons vous aider.

La qualité de l’air intérieur et votre santé

Une mauvaise qualité de l’air peut provoquer divers symptômes et même vous rendre malade. Quelques-uns des effets secondaires les plus communs comprennent :

  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Fatigue
  • Nausées ou vomissements
  • Éruption cutanée
  • Irritation des yeux, du nez ou de la gorge
  • Troubles respiratoires
  • Allergies
  • Asthme

Les moisissures et l’air intérieur

De nombreux symptômes mentionnés ci-dessus sont directement reliés aux moisissures, un des polluants atmosphériques que l’on retrouve le plus fréquemment à l’intérieur.

Si l’air ambiant contient une grande quantité de spores de moisissures, il se peut que vous présentiez des symptômes semblables à des allergies saisonnières, à un simple rhume ou même à de l’asthme.

On parle souvent des moisissures comme des « tueuses invisibles ». Si on ne les détecte pas, elles peuvent compromettre votre santé et détruire des pans entiers de murs, de plafonds et de planchers.

Améliorer la qualité de l’air intérieur

Heureusement, il est possible de surveiller et d’améliorer la qualité de l’air intérieur en commençant par des analyses régulières dans les pièces les plus fréquemment utilisées à la maison ou au bureau.

Ces analyses vérifieront la présence de moisissures, d’amiante, de radon, de COV et de tout autre polluant commun dans les maisons modernes et autres endroits intérieurs.

Que vous résidiez en Ontario ou au Québec, contactez Mold Busters pour une analyse fiable de la qualité de l’air avec des résultats rapides.