Questions?
By: - Updated: mars 8, 2019

La moisissure blanche: est-elle dangereuse, Comment s’en débarrasser?

la moisissure blanche

La moisissure est un champignon que l’on peut retrouver à l’état naturel, comme des milliers d’autres champignons, levures et autres mycoses. Parmi eux, des centaines d’espèces de moisissures peuvent se retrouver à la fois à l’intérieur et à l’extérieur d’un bâtiment. Certaines sont totalement inoffensives, d’autres sont un risque pour la santé, particulièrement lorsqu’elles commencent à se multiplier dans votre maison.

Nombreux sont ceux qui accordent une attention particulière à la moisissure noire, aussi connue sous le nom de Stachybotrys, mais peu s’inquiètent de l’apparition de moisissure blanche chez eux. Celle-ci peut pourtant s’avérer tout aussi dangereuse, elle devrait donc être traitée aussi vite que possible.

Dans cet article, nous allons donc voir ensemble les meilleures façons d’identifier la moisissure blanche dans votre maison, pour l’éliminer le plus rapidement, le plus efficacement et le plus sécuritairement possible.

Qu’est-ce que la moisissure blanche?

La moisissure blanche ressemble à de nombreuses autres moisissures, et va se développer dans un environnement moite ou humide. De nombreux propriétaires ne réaliseront même pas qu’ils ont un problème de moisissure blanche du fait de sa couleur, qui la rend difficile à détecter.

Elle peut proliférer sur des plantes, des tissus, de la nourriture ainsi que sur de nombreux autres matériaux organiques comme les cloisons sèches, le bois et les tapis. Elle constitue donc une menace, non seulement pour votre santé, mais aussi pour la sécurité structurelle de votre maison.

À quoi ressemble la moisissure blanche?

Les moisissures blanches peuvent conserver leur couleur blanche, mais vont parfois prendre des teintes vertes, noires, grises, ainsi que de nombreuses autres couleurs.

De la moisissure blanche sur une porte
De la moisissure blanche sur une porte

Lorsqu’elles commencent à se développer, les moisissures noires sont très difficiles à détecter, étant donné que leurs spores sont si petits qu’ils ne peuvent être détectés qu’au microscope. Une fois qu’une colonie s’est formée, cependant, les moisissures blanches vont devenir visibles, sous la forme de taches sur la surface du matériau contaminé.

Elles peuvent être granuleuses, poudreuses, filandreuses, voire même visqueuses aux premiers abords. Elles peuvent aussi ressembler à du salpêtre. Ce dernier est toutefois relativement inoffensif comparé à de la moisissure blanche, qui, elle, va non seulement se former sur des surfaces, mais aussi plus profondément dans des matériaux organiques.

Voici quelques unes des moisissures blanches les plus courantes:

  1. Aspergillus: ce genre est composé d’une centaine d’espèces de moisissures différentes, qui peuvent s’adapter à tous les climats. Ces moisissures sont généralement noires et toxiques.
  2. Cladosporium: de couleur vert-olive ou noir-brun. On les retrouve à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, le plus souvent sur des végétaux.
  3. Penicillium: de couleur blanche ou verte, que l’on retrouve le plus souvent sur de la nourriture. Certaines d’entre elles entrent dans la composition de fromages, et d’autres sont célèbres pour constituer l’ingrédient principal des antibiotiques à base de pénicilline.

La moisissure blanche en images

white mold on desk thumb
white mold on furniture thumb
white mold 01 thumb
white mold 02 thumb
white mold 03 thumb
white mold 04 thumb

Quelle est la différence entre moisissure noire et moisissure blanche?

La moisissure noire (Stachybotrys chartarum) est l’une des espèces les plus connues étant donné qu’elle est l’une des plus dangereuses pour la santé que l’on puisse retrouver dans un environnement intérieur.

Elle est généralement de couleur verte ou noire, ce qui la rend facile à distinguer, particulièrement lorsqu’on la retrouve en train de proliférer dans des zones humides. La moisissure noire est considérée comme hautement toxique, et peut faire courir de terribles risques sur la santé.

Prolifération de moisissure noire et de mycélium
Prolifération de moisissure noire et de mycélium

La moisissure blanche, elle, prend généralement une texture poudreuse, filandreuse, granuleuse ou visqueuse, et va pouvoir changer de couleur, la rendant difficile à identifier. De manière générale, les moisissures blanches présentent moins de risques pour votre santé que la moisissure noire.

Comment différencier la moisissure blanche de l’efflorescence

La moisissure blanche ressemble fortement à de l’efflorescence. Elles sont d’ailleurs tellement similaires que les gens ont tendance à les confondre. Les deux sont blanchâtres et peuvent se retrouver sur les murs et les matériaux de construction. Comprendre ce que sont ces deux substances, et comment elles se forment vous aidera à déterminer laquelle est présente dans votre maison.

De l’efflorescence
De l’efflorescence

Qu’est-ce que l’efflorescence? Pour résumer, il s’agit d’un dépôt de sel, que l’on va généralement retrouver sur du béton ou de la brique. Elle se développe lorsque de l’eau s’évapore, laissant derrière elle un résidu salé sur la surface du matériau. Cependant, l’efflorescence ne cause que des dommages cosmétiques, et ne menacera pas l’intégrité structurelle de votre maison. De même, elle ne posera aucun risque pour votre santé.

Conseils pour distinguer la moisissure noire et l’efflorescence:

  • L’efflorescence se dissout dans l’eau, pas la moisissure
  • L’efflorescence se trouve typiquement sur du béton ou de la brique, alors que la moisissure prolifère sur des matériaux organiques comme le bois ou les cloisons sèches
  • La moisissure blanche est un organisme vivant (un champignon) alors que l’efflorescence est un dépôt de sel
  • L’efflorescence est pas dangereuse, elle ne vous rendra pas malade, contrairement à la moisissure blanche
  • La moisissure blanche relâche une odeur distinctive, pas l’efflorescence.

Quelles sont les causes de la moisissure blanche?

Comme la plupart des moisissures, la moisissure blanche prolifère du fait de niveaux élevés d’humidité, combinés à la présence d’une source de nourriture et une bonne température.on compte parmi les sources typiques de nourriture le bois, les cloisons sèches, les tapis, les lambris, l’isolation, mais aussi n’importe quel matériau organique, riche en carbone.

La moisissure blanche va typiquement proliférer dans des températures qui oscillent entre 2 et 40°C.

Lorsque la moisissure blanche se propage, elle va progressivement se nourrir du matériau sur lequel elle a pris racine. S’il s’agit de cloisons sèches ou de poutres en bois, la moisissure blanche va alors produire des dommages, cosmétiques, mais aussi structurels.

Où peut-on retrouver de la moisissure blanche dans une maison?

La moisissure blanche peut se développer à peu près partout dans votre maison, dès l’instant que les trois conditions décrites un peu plus haut (humidité, température, source de nourriture) sont réunies. Cela étant, certaines zones de votre maison sont beaucoup plus à même de cacher de la moisissure blanche que d’autres.

Voici les 7 endroits les plus communs où découvrir de la moisissure blanche dans une maison:

  • Le sous-sol: avez-vous remarqué que votre sous-sol a tendance à être plus frais que le reste de votre maison? C’est certes un avantage durant les mois chauds de l’été, mais cela peut aussi encourager la formation de moisissure blanche. Lorsque l’air chaud de l’extérieur rentre en contact avec un sous-sol froid, il va se condenser sur les murs, produisant ainsi de l’humidité qui va se mettre à ruisseler. Si cette humidité n’est pas traitée rapidement, de la moisissure va alors commencer à se former sur vos murs de sous-sol.
    Le sous-sol
    La moiteur d’un sol peut aussi augmenter les taux d’humidité, en créant un environnement moite idéale pour la prolifération de moisissures. Etant donné que les sous-sols, par ailleurs, on souvent tendance à être mal ventilés, et à être les premiers touchés par une inondation, ils vont constituer le terrain idéal pour le développement de moisissure blanche.
    Pour savoir si vous avez de la moisissure blanche dans votre sous-sol, repérez les signaux suivants: une odeur de renfermé, de la condensation sur les murs, une peinture ou un papier peint qui s’écaille, des murs, plafonds ou tapis qui se décolorent, etc. Si vous remarquez quelque chose qui ressemble à de l’efflorescence, examinez-la avec attention, et rappelez-vous des conseils que nous vous avons donnés un peu plus haut pour distinguer la moisissure blanche de l’efflorescence. La moisissure aura une texture cotonneuse, granuleuse ou filandreuse, et se développera sur des matériaux organiques.
  • L’entretoit: les entretoits renferment de nombreuses sources de nourriture pour la moisissure, ce qui inclut du bois et de l’isolant. De ce fait, les fuites de la toiture provenant des pluies ou de la neige qui fond, la condensation qui résulte des changements de températures et/ou les tuyaux qui fuient peuvent apporter à la moisissure l’humidité dont elle a besoin pour se développer dans votre grenier.
    L’entretoit
  • Le vide sanitaire: les vides-sanitaires sont typiquement des espaces très étroits, difficiles à sécher une fois que l’humidité s’y est faite une place. La moisissure a donc tendance à s’y développer suite à des fuites de canalisations, de forts taux d’humidité du fait d’une mauvaise ventilation, et du fait de fissures dans les fondations qui vont permettre à l’eau et à l’humidité d’y pénétrer. Pour toutes ces raisons, nombreux sont ceux qui vont questionner la pertinence d’un vide-sanitaire.
  • Les tapis: comme beaucoup d’entre nous le savent, les tapis sont très difficiles à sécher, particulièrement lorsqu’il ne s’agit pas juste d’une petite tache d’eau, mais d’une fuite majeure, voire d’une inondation. Dans ce cas-là, les bactéries et moisissures vont avoir une occasion en or pour se développer. Il est donc important d’éviter de mettre des tapis dans les pièces de votre maison qui sont situées sous le niveau du sol, ou dans les zones les plus propices aux flaques, fuites, forts taux d’humidités et inondations (par exemple les sous-sols, cuisines, salles de bain, buanderies, etc.). Par chance, des tapis moisis sont assez faciles à reconnaître du fait de leur forte odeur de renfermé, et des allergies qu’ils peuvent provoquer. Essayez de nettoyer et de sécher le plus rapidement possible pour éviter que la moisissure ne se développe sous votre tapis. Si cela se produit, en effet, il y a fort à parier que vous devrez éliminer et remplacer l’ensemble de votre revêtement de sol.
    Les tapis
  • Le bois: malheureusement, la moisissure blanche aime le bois, ce qui signifie que vos planchers, meubles, étagères, ainsi que tous les composants structurels de votre maison (poutres, charpentes, etc.) courent un risque. Si vous avez eu récemment une intrusion d’humidité, gardez un oeil sur les signes les plus communs de l’apparition de moisissure sur le bois, notamment une décoloration, qui va prendre la forme de taches blanches.
    Le bois
  • Les plantes et leur terre: la moisissure blanche que l’on retrouve généralement sur de la végétation s’appelle Sclerotinia. Etant donné que les spores de moisissure peuvent se retrouver facilement en suspension dans l’air, il est important de prendre immédiatement en main le problème. Plusieurs signes vont indiquer que de la moisissure est en train de proliférer sur vos plantes. Des taches d’eau vont apparaître au niveau des racines, même si le reste de la plante semble en bonne santé. La plante peut se faner, et se décolorer à la racine. De plus, elle peut présenter des lésions, desquelles apparaissent des taches blanches cotonneuses. La moisissure blanche peut aussi apparaître et s’étendre via la terre de la plante. Trop arroser, un mauvais drainage, ou un terreau trop vieux vont en effet encourager la prolifération de moisissures. La meilleure solution pour prévenir la moisissure sur les plantes est donc de limiter leur arrosage, tout en retirant toutes les graines qui pourraient porter des maladies, en utilisant un terreau frais, et, si possible, en retirant toutes les feuilles mortes. Des spores de moisissures peuvent survivre à l’hiver, il est donc important de traiter le problème dès que vous le découvrez.
  • La voiture: bien que votre voiture, techniquement, ne soit pas votre maison, il s’agit de l’un des endroits les plus courants où nous retrouvons de la moisissure blanche. Dans les faits, la moisissure peut très facilement contaminer votre voiture, que ce soit via la climatisation, une fenêtre mal isolée, ou simplement via une fenêtre ouverte. Une fois que la moisissure a commencé à proliférer dans votre voiture, elle peut rapidement s’étendre aux rembourrages, aux tapis, aux sièges, etc. jusqu’à complètement la détruire. Si elle s’est infiltrée dans la climatisation, elle va donc circuler à travers l’air et vous exposer à des moisissures potentiellement toxiques. Généralement, vous pourrez repérer la moisissure blanche dans votre voiture grâce à son odeur de renfermé.
    La voiture

La moisissure blanche est-elle dangereuse?

Alors que le salpêtre et de nombreuses moisissures sont plus un dérangement qu’un danger, la moisissure blanche peut être une menace pour votre santé. L’inhalation de spores de moisissure blanche, particulièrement sur le long terme, peut provoquer de l’asthme, des sinusites allergiques, l’aspergillose allergique bronchopulmonaire (dangereuse pour les personnes asthmatiques ou atteintes de mucoviscidose), ainsi que des pneumonies.

Accordons un instant aux effets de la moisissure sur la santé plus en détail:

  1. Les moisissures allergènes provoquent des allergies et de l’asthme. Lorsque vous entrez en contact avec ces moisissures, votre système respiratoire va réagir violemment. De 20 à 30% des personnes vont déclencher une réaction allergique à la moisissure, qui peut conduire à des rhinites, aussi connues sous le nom de rhume des foins. On peut aussi observer des réactions plus faibles, comme des congestions, des irritations, des difficultés respiratoires, des nausées et vomissements, de la diarrhée et de la confusion mentale.
  2. Les moisissures pathogènes elles, vont être capables de provoquer des maladies bien plus graves. Pour les personnes qui ont un système immunitaire plus faible, ces moisissures peuvent impacter assez gravement une santé déjà affaiblie. D’autres réactions peuvent être aussi déclenchés, comme des irritations cutanées, des infections des ongles, le pied d’athlète, alors que d’autres réactions peuvent provoquer des infections des organes.
  3. Les moisissures toxigènes relâchent des substances appelées mycotoxines qui sont particulièrement dangereuses pour les humains. L’exposition à ces toxines peut se faire par ingestion, inhalation, et contact direct (au toucher). En fonction de l’individu et du temps d’exposition, les réactions peuvent varier d’une simple irritation à des maladies incurables. Certaines de ces maladies incluent des perturbations hormonales, des lésions hépatiques, des dommages sur le système nerveux, voire même certains type de cancers.

La plupart des moisissures blanches sont allergènes ou pathogènes. Cependant, quel que soit le type de moisissure auquel vous faites face dans votre maison, vous devriez toujours faire appel à des professionnels qualifiés qui seront à même d’éliminer les toxines de moisissures de votre maison, sécuritairement et efficacement.

Comment identifier la moisissure blanche?

La plupart du temps, vous pourrez identifier la moisissure blanche grâce à sa couleur, sa texture et son odeur. Si elle est blanche, touffue, un peu visqueuse, avec une odeur typique de renfermé, il y a de très fortes chance qu’il s’agisse de moisissure blanche.

De même, une décoloration noire ou verte a de fortes chance d’être de la moisissure noire.

Cependant, la moisissure ne prolifère pas toujours sous vos yeux, elle peut en effet se cacher dans des zones difficiles d’accès. Il est donc important de faire tester votre maison dès que vous suspectez un problème.

Comment éliminer la moisissure blanche

Certaines moisissures, ainsi que le salpêtre, sont faciles à éliminer à l’aide de produits d’entretien comme le vinaigre. La moisissure blanche, elle, va être beaucoup plus compliquée à traiter (et bien plus dangereuse). Elle a pu en effet pénétrer profondément sous la surface d’un matériau contaminé, et peut proliférer dans des endroits que vous n’auriez même pas imaginés.

De plus, éliminer par vous même la moisissure vous met en situation de risque étant donné que vous pouvez répandre des spores de moisissure, ce qui développera la contamination, tout en vous exposant à une substance toxique, qui pourrait provoquer de graves dégâts sur votre santé. Enfin, la plupart des gens ne possèdent ni l’équipement ni le savoir-faire pour éliminer une moisissure toxique sécuritairement et efficacement.

Quoi que vous fassiez, ne laissez pas la moisissure proliférer dans votre maison. Contactez un expert en décontamination et en élimination de la moisissure certifié, qui pourra décider de la meilleure stratégie d’élimination tout en vous conseillant sur les options à votre disposition.

Conclusion
Du fait de son apparence qui change très facilement, et de sa tendance à proliférer dans les zones humides (comme la moisissure noire), la moisissure blanche n’est pas la plus simple à reconnaître, à moins que vous ne soyez un professionnel expérimenté et formé.

De plus, identifier correctement la moisissure blanche est une tâche ardue. Une autre complication va venir de la difficulté à détecter la cause de cette prolifération de moisissure, tout en décontaminant efficacement. Il est donc toujours préférable de faire appel à une société réputée et spécialisée en traitement de la moisissure.