Questions?

Échantillonnage de surface

L’échantillonnage de surface sert à déterminer si une surface suspecte (présentant des taches noires, des taches d’eau, une décoloration, etc.) est contaminée par la moisissure. Il ne peut pas être utilisé pour évaluer la qualité de l’air.

Pour les prélèvements de moisissure, on utilise généralement du ruban adhésif, un coton-tige ou un échantillon global.

Types de moisissure
Types de moisissure

Échantillonnage au ruban adhésif

On prend souvent des échantillons avec du ruban adhésif pour tester la présence de moisissure sur une zone précise. Il permet d’identifier les types de moisissure présents sur la surface analysée et leur concentration. Il ne permet pas d’obtenir cette information pour l’environnement intérieur au complet. On ne peut donc pas l’utiliser pour évaluer la qualité de l’air intérieur.

Comment est-ce que ça fonctionne?

On place le côté collant d’un morceau de ruban adhésif de 1 à 2 pouces de long sur la zone suspecte. On appuie fermement, sans frotter, puis on tire doucement pour décoller le ruban. On le place soigneusement sur une lame de microscope qu’on met ensuite dans une boîte et qu’on envoie aussitôt à un laboratoire accrédité pour une analyse de microorganismes.

Échantillonnage au coton-tige

Les prélèvements au coton-tige sont utiles lorsque la zone à analyser est difficile d’accès, qu’un échantillon en vrac ne serait pas pratique ou que la zone suspecte est trop humide pour qu’un échantillon puisse coller à du ruban adhésif.

L’échantillonnage au coton-tige est normalement rapide et peu coûteux. Il donne une réponse définitive s’il y a présence de moisissure sur la zone analysée. Comme pour l’échantillonnage au ruban adhésif, on ne peut l’utiliser pour évaluer ou contrôler la qualité de l’air intérieur.

Comment est-ce que ça fonctionne?

On roule doucement un coton-tige sur la surface pour prélever un échantillon. On le place ensuite dans un tube à échantillons qu’on ferme bien. Puis, on l’envoie à un laboratoire accrédité qui l’analysera immédiatement.

Échantillonnage en vrac

L’échantillonnage en vrac utilise un morceau de matériau (p. ex. de cloison sèche) qu’on analyse pour confirmer ou infirmer la présence de moisissure. Il permet aussi d’identifier les types de moisissure présents et la concentration de spores de moisissure sur la zone analysée.

Comment est-ce que ça fonctionne?

On coupe un morceau de 2 pouces par 2 pouces dans le matériau suspect. On le place ensuite dans un sac de plastique transparent et on l’envoie à un laboratoire accrédité pour analyse. Les résultats indiquent la concentration de spores de moisissure par cm2.

Pour obtenir plus d’information sur les diverses options d’échantillonnage de surface, contactez les experts Mold Busters.

 
]