Dangers invisibles : mauvaise qualité de l’air au travail

Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook0Pin on Pinterest0

Client: Bureau du gouvernement fédéral, Ottawa, Ontario

 

 problem

 

Problème : Les employés perdaient de l’énergie pendant leurs journées de travail et tombaient régulièrement malades. À la gestion de l’entretien, on a fini par se demander s’il y avait une circulation d’air adéquate. On a donc fait appel à Mold Busters pour faire une évaluation préliminaire de la qualité de l’air intérieur.

On n’avait jamais rapporté de fuites, et il n’y avait aucun signe visible de moisissures. Toutefois, ce n’est pas parce qu’on n’en voit pas qu’il n’y en a pas.
 

 solution (1)

 

Solution: Nous nous sommes servis d’hygromètres et d’imageries thermiques pour inspecter les lieux. Nous avons découvert que les appareils de climatisation centraux avaient fui lentement au fil des années, permettant à la moisissure de se former sous le tapis.

En plus de notre inspection, nous avons recommandé une analyse de la qualité de l’air complète. Les résultats ont révélé un taux élevé de spores de moisissures toxigènes dans les bureaux.

 

 solution

 

Ce que nous avons fait: Nous avons traité le secteur conformément aux directives de l’IICRC en matière de traitement anti-moisissure.
Nous nous sommes ensuite assurés de réparer et réisoler les appareils de climatisation; de désinfecter tous les bureaux et le matériel; et de prendre les mesures appropriées pour corriger les niveaux d’humidité relative.

Nous avons recommandé de reprogrammer l’appareil central à une humidité relative de 30 % (au lieu de 50 %) et d’installer des moniteurs d’humidité sur les étages où il y avait des bureaux.

Après le traitement, nous avons évalué la qualité de l’air encore une fois. Les résultats ont démontré que la qualité de l’air était normale. Finies, les moisissures! Environ une semaine plus tard, le gestionnaire de l’entretien nous a dit que les employés étaient ravis de notre travail et qu’ils ne se sentaient plus malades. Génial!

Si vous vous reconnaissez dans cette situation et que vous présentez des symptômes d’une mauvaise qualité de l’air, prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour faire analyser votre air!

Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Facebook0Pin on Pinterest0
]