Questions?

Comment un Mold Buster a traité avec son propriétaire

Comments 0 
| 2014 Mai 23 |
 Author 
Comment un Mold Buster a traité avec son propriétaire

La fin mars semblait être le moment parfait pour m’échapper d’Ottawa, si ce n’est que pour quelques jours. L’hiver refusait obstinément de tirer sa révérence et les brefs aperçus du printemps étaient rapidement recouverts d’une nouvelle couche de froid. Vous pouvez imaginer ma surprise quand, à mon retour chez moi, excité à l’idée de me glisser sous les couvertures chaudes de mon lit, j’ai mis les pieds dans un marécage froid de tapis.

Il semblerait que durant mon absence, la chambre de mon appartement au sous-sol ait été inondée. Bien que je n’aie été parti que quelques jours, l’eau avait envahi la majorité de ma chambre.

La réaction de mon propriétaire

Mon propriétaire est arrivé vers 10 h pour inspecter ma chambre inondée. Armé d’un Shop-Vac, il s’est rapidement mis à aspirer l’eau. Après l’avoir rempli d’eau deux fois et m’avoir serré la main, il m’a fait ses adieux. En fait, il m’a dit que tout était en ordre et de l’appeler si jamais il y avait une autre inondation. C’est tout!

D’abord, je dois admettre que j’ai été agréablement surpris par la rapidité de sa réponse. Presque chaque jour chez Mold Busters, je parle à des clients qui ont affaire à un propriétaire paresseux qui tarde à agir. Cependant, malgré la réponse rapide de mon propriétaire, en raison de mon expérience chez Mold Busters, je savais qu’il y avait un problème plus important.

1er signe : décoloration et détérioration des murs

Avant que mon propriétaire ne range ses choses dans son camion et ne parte, je lui ai demandé de revenir dans la chambre. J’ai soulevé le tapis pour exposer des semences pour tapis fortement décolorées dans la zone la plus touchée par l’inondation. De plus, la plinthe s’est facilement détachée du mur.

Les plinthes endommagés par l'eau
Les plinthes endommagés par l’eau

Lorsque je le lui ai fait remarquer, il m’a dit que c’était « totalement normal » et que tous les sous-sols avaient ce problème.

2e signe : trous d’aération

Je lui ai ensuite posé des questions à propos des trous étranges au bas de la cloison sèche qui étaient cachés derrière la plinthe. Je savais, grâce aux différents cours de certification en restauration après sinistre que j’ai suivi, que percer des trous comme ceux-là est une méthode couramment utilisée pour faire sécher des matériaux mouillés derrière une cloison sèche. Leur présence indiquait donc des inondations antérieures.

À ma stupéfaction, mon propriétaire a affirmé ne rien savoir à propos des trous et a dit qu’ils devaient être là depuis l’installation de la cloison sèche! J’étais estomaqué. C’est à ce moment que mes préoccupations se sont transformées en réelle inquiétude.

Cette pièce avait évidemment été inondée avant. La décoloration des semences pour tapis était beaucoup trop prononcée pour être le résultat d’une seule infiltration d’eau et les trous dans la cloison sèche montraient qu’on avait tenté de faire sécher la pièce après une inondation précédente. Tous les signes indiquaient la présence potentielle de moisissure.

Quand j’ai fait part de mes préoccupations concernant la moisissure à mon propriétaire, il les a immédiatement écartées puisqu’il n’y avait aucun signe visible (p. ex. taches noires). Mais je savais que cette histoire était loin d’être terminée.

Il m’a dit d’enlever le tapis pour laisser le béton sécher durant quelques jours. Ensuite, il viendrait nettoyer le tapis et je pourrais vivre heureux jusqu’à la fin des temps. J’ai alors décidé de documenter tous nos échanges futurs.

Le placoplâtre endommagé par l'eau après inondation
Le placoplâtre endommagé par l’eau

Camper sur un matelas dans mon salon était amusant, du moins les premiers jours, mais vers la troisième semaine, je commençais à en avoir assez. En plus de vouloir laisser sécher le béton (ce qui a pris environ deux semaines), mon propriétaire voulait aussi attendre que la neige fonde pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’autre inondation avant de réinstaller et de nettoyer le tapis.

3e signe : odeurs de moisi

Durant ce temps, j’ai eu une discussion avec mon propriétaire et son frère, un expert en cloison sèche. Environ une semaine s’était écoulée depuis l’inondation et l’odeur dans ma chambre (et dans le reste du sous-sol) était horrible. Je connaissais malheureusement trop bien cette odeur : c’était une odeur de moisi.

Mon propriétaire et son frère sont donc arrivés pour discuter de mes préoccupations concernant la formation de moisissure. L’expert en cloisons sèches m’a assuré qu’il n’y avait aucune odeur, sousentendant que c’était dans ma tête. Tous deux ont tenté de me persuader, de façon très condescendante et insistante, qu’il n’y avait pas de moisissure dans la pièce et que la cloison sèche était en parfait état.

Je leur ai expliqué que je voulais que la cloison sèche et le tapis soient remplacés puisque c’est une pratique commune après une inondation (pour prévenir la formation de moisissure). Apparemment, leur budget ne le leur permettait pas et, de toute manière, ils étaient arrivés avec l’intention de ne rien faire.

*Note : Je ne les ai pas informés que je travaillais pour Mold Busters, une entreprise qui s’occupe de situations semblables quotidiennement. Je voulais voir comment ils géreraient la situation.

Il est rapidement devenu clair qu’ils ne s’occuperaient pas du problème et qu’ils refusaient même de reconnaître la possibilité qu’il y ait de la moisissure dans la pièce.

4e signe : résultats de l’analyse de la qualité de l’air

Finalement, 20 jours après mon retour, comme il n’y avait aucun signe de tentative de résolution, j’ai appelé mon propriétaire pour lui demander de faire analyser la qualité de l’air dans la chambre. Je voulais m’assurer qu’il n’y avait pas de moisissure dans la pièce avant d’y retourner. Il a refusé.

Respecter un budget peut être difficile, surtout quand des événements imprévus qui requièrent une attention immédiate, comme une inondation, surviennent. Néanmoins, puisque mon propriétaire refusait de payer pour une analyse de la qualité de l’air et de reconnaître mes préoccupations justifiées, j’ai décidé de payer pour l’analyse moi-même.

Même si c’était une dépense additionnelle qui ne me ravissait pas particulièrement, je suis content de l’avoir fait. Les résultats de l’analyse de la qualité de l’air ont révélé des taux élevés de spores de moisissure toxique dans ma chambre. Selon les lignes directrices sur la qualité de l’air intérieur de Santé Canada, la chambre devait faire l’objet d’un assainissement de la moisissure avant d’être occupée à nouveau.

Avec cette information et un rapport complet de Mold Busters en main, j’ai approché mon propriétaire une fois de plus et j’ai insisté pour qu’il fasse quelque chose. Bien entendu, il était sceptique et a essayé de minimiser l’importance de la situation. Cependant, je lui ai fermement fait remarquer qu’il avait la responsabilité légale de s’assurer que je vive dans un environnement sécuritaire et que, à cause de la moisissure, ce n’était présentement pas le cas.

Il a finalement accepté de suivre les recommandations, mais il voulait faire le travail lui-même (pour épargner quelques cents). Je lui ai expliqué que je ferais le travail avec lui pour m’assurer qu’il soit fait correctement.

À ce moment-là, je me suis dit : « qu’est ce qui serait arrivé si je ne travaillais pas chez Mold Busters et que je ne connaissais rien à ce genre de problèmes? Combien de personnes sont dans des situations semblables et sont forcés de croire qu’il n’y a pas de problème? Combien de personnes vivent dans un environnement dangereux et malsain à cause de l’ignorance ou de la négligence de leur propriétaire? »

En raison de mon expérience avec des clients dans ce genre de situations difficiles, je sais qu’ils n’ont aucune ressource pour les guider et s’assurer que les résultats soient favorables pour tous les partis impliqués. Si seulement il y avait un modèle que les gens pouvaient suivre et des guides d’expérience pour les aider sur leur chemin détrempé…

Assainissement et restauration

Dans le cadre de l’assainissement, tout le tapis, ainsi que les deux premiers pieds de cloison sèche à partir du plancher autour des murs extérieurs, a été enlevé.

Élimination des moisissures et réparation des dégâts d'eau
L’extraction des matériaux endommagés

Comme je le soupçonnais, les trous au bas de la cloison sèche avaient été faits à cause d’une inondation précédente dans la chambre. L’isolant avait été retiré et la charpente de la cloison sèche avait été remplacée par du nouveau bois.

De plus, d’importantes quantités d’efflorescence (résidus de sel blancs) étaient devenues visibles sur le mur de béton et le plancher, indiquant un problème d’humidité.

La cause de l’inondation était une gouttière qui envoyait l’eau vers le mur, ce qui lui permettait de s’infiltrer par le mur de fondation. Quand cela a été expliqué à mon propriétaire, il l’a réparée.

Il a aussi retirer tout ce qui se trouvait dans la chambre, mais j’ai insisté pour m’occuper du processus de désinfection parce que je n’avais pas confiance qu’il engagerait quelqu’un pour le faire correctement.

Dans l’espace de trois jours, tout était fait. De nouveaux carreaux et une nouvelle cloison sèche avait été installés. À mon horreur, il avait voulu réinstaller le même morceau de cloison endommagé par l’eau que nous avions retiré quelques jours plus tôt! Selon son frère et lui, la cloison sèche était encore bonne. Je ne voulais rien entendre. J’ai jeté ce vieux morceau moi-même pendant qu’il allait en acheter un autre chez Home Depot.

Finalement, un peu plus d’un mois après l’inondation, le problème était résolu. Cependant, il aurait dû l’être immédiatement. De plus, si je n’avais pas été personnellement présent tout au long du processus, je ne dormirais pas présentement dans un environnement sain.

Mon propriétaire, comme la plupart, a l’habitude de couper les coins ronds, quoique je dois dire qu’il a été assez réactif et en a fait beaucoup plus que ceux dont j’entends souvent parler par les clients. Cependant, son manque d’expérience et son désir d’épargner d’argent auraient pu me coûter ma santé.

Services de consultation pour les locataires

Il est important que les locataires sachent qu’il n’y a rien de mal à insister que leur propriétaire leur fournisse un environnement sain et sécuritaire. Dans ce genre de situations, les locataires doivent savoir quoi faire.

Il est tout aussi important que des experts compétents, comme ceux de Mold Busters, soient présents durant tout le processus pour servir vos intérêts et s’assurer que tout soit bien fait. Les propriétaires et les entrepreneurs peuvent oublier plusieurs étapes très importantes lorsqu’ils s’occupent d’inondations ou de problèmes de moisissure. Il est donc crucial que des experts qualifiés supervisent le processus.

C’est pourquoi Mold Busters offre maintenant des services de consultation pour les locataires. Ces services incluent des prix subventionnés pour des analyses de qualité de l’air et des inspections de la moisissure, des rapports détaillés des résultats d’analyse et des conseils professionnels sur la façon de traiter avec les propriétaires, compagnies d’assurance et les experts en sinistres.

Notre objectif, comme toujours, est de protéger ce qui est le plus important et nous croyons que tout le monde mérite de vivre dans un environnement propre et sain. Appelez-nous pour en apprendre plus et partagez avec vos amis.


 
]