Questions?

Equipement d’inspection et de traitement

Équipement d'inspection et d'élimination des moisissures - Mold Busters Québec

Bien que notre compréhension et notre expérience des différents polluants de l’air intérieur soient nos équipements les plus importants, nos inspecteurs utilisent aussi des technologies d’avant garde et des outils de niveau industriel. Grâce à ces instruments, ils arrivent à tirer des conclusions fiables et non biaisées durant leurs inspections et diagnostics de moisissures, d’amiante et d’autres contaminants de l’air intérieur.

Nos techniciens sont bons, nos outils sont encore meilleurs!

Lorsque nous faisons une inspection de moisissures, nous savons qu’avoir le bon équipement à nos côtés durant la première visite est crucial pour appréhender d’éventuels problèmes cachés qui pourraient affecter la qualité de l’air intérieur de votre maison ou de votre bureau. La bonne combinaison de technologie, d’expérience et de formation nous aide à confirmer ou à réfuter l’existence de soucis qui devraient être résolus.

Voici ci-dessous quelques exemples de ce que vous pouvez trouver dans la boîte à outils de Mold Busters:

1. Humidimètre

Humidimètre
L’humidimètre est un instrument portatif servant à la détection de la moisissure sur les surfaces comme les sols, les cloisons et les plafonds. Cet instrument de précision permet, de manière non invasive, de détecter la présence d’humidité, active ou résiduelle, dans un matériau de construction.

Quand de l’eau est présente dans un matériau organique, une cloison ou du bois par exemple, de la moisissure peut se former en 24 à 48h. Découvrir cette source d’eau peut donc devenir la première étape pour résoudre un problème bien plus sérieux!

Nos humidimètres ne pénètrent pas dans les matériaux. Ils utilisent à la place une méthode non invasive (généralement la radio-fréquence) pour déterminer les niveaux d’humidité relatifs sous la surface d’un matériau. Cela leur permet de scanner de larges zones sans endommager votre propriété

2. Caméra infrarouge

Caméra infrarouge
Probablement l’appareil le plus impressionnant de notre équipement. Une caméra infrarouge permet d’effectuer une inspection de moisissures plus rapidement, sécuritairement, à meilleur marché et plus précisément que la plupart des autres méthodes.

Nos inspecteurs n’ont plus besoin de se rendre dans le moindre recoin de votre maison, à la recherche du moindre point de moisissure noire, ou du moindre tuyau percé qui serait à la source de la moisissure.

En utilisant une caméra infrarouge, ils peuvent ainsi simplement scanner la zone en question, et patienter quelques instants, le temps que la caméra produise un thermogramme.

Le thermogramme est une représentation de couleurs indiquant les variations de températures de tous les objets et surfaces vues par la caméra. Le rouge indique les températures les plus chaudes, alors que le bleu indique les plus froides.

Si le technicien qui se trouve derrière la caméra est certifié, il ou elle pourra interpréter correctement les résultats et exactement détecter les niveaux d’humidité les plus élevés que la normale, là où le risque d’humidité est le plus élevé.

Là encore,, nous ne commettrons aucun dommage sur votre belle demeure. La caméra infrarouge est si précise qu’il n’y a nul besoin de casser les murs ou de démonter les sols pour détecter un problème.

3. Hygro-thermomètre

Hygro-thermomètre
L’hygro-thermomètre est un instrument qui mesure à la fois la température et l’humidité, afin de calculer l’humidité relative (HR). Un air plus chaud absorbant plus d’humidité, il y a un lien direct entre température et humidité relative. Par ailleurs, plus l’humidité relative est élevée, plus les chances de voir apparaître de la moisissure le sont aussi.

Nous utilisons des hygro-thermomètres résistants et de haute précision lors de chaque inspection, pour nous permettre de mieux comprendre votre environnement intérieur et pour déterminer si les conditions sont favorables à la prolifération des moisissures.

Les hygro-thermomètres mesurent aussi le point de condensation: la température à laquelle l’humidité dans l’air va se condenser pour former de la condensation ou du givre. C’est une donnée importante, car elle va nous révéler le degré d’humidité dans l’air. Plus le point de condensation est élevé, plus l’air est saturé en humidité. Bien évidemment, lorsque l’on souhaite éviter la moisissure, l’objectif est de maintenir l’humidité à son minimum. Il est donc important de vigiler non seulement la température et l’humidité relative, mais aussi le point de condensation.

4. Scanner de particules

Scanner de particules
Les scanners de particules sont utilisés pour évaluer la qualité de l’air en comptant et mesurant le nombre de particules dans l’air. Le scan d’une pièce avec de la moisissure peut typiquement révéler un nombre élevé de particules comprises entre 2 et 20 microns de diamètre. Ces instruments portatifs sont donc très utiles pour déterminer les doses de polluants dans un bâtiment, et pour comprendre le niveau de propreté dans un environnement contrôlé.

Chez Mold Busters, le scan des particules est un précurseur à toute évaluation de la qualité de l’air, pour nous aider à identifier les zones où un échantillonnage de l’air pourrait être utile.

5. Outils d’échantillonnage de l’air (non viables, viables, et échantillonnage d’amiante)

utils d’échantillonnage de l’air
Les pompes d’échantillonnage d’air sont utilisées pour tester la présence de divers polluants dans l’air intérieur, comme l’amiante, la moisissure et d’autres champignons. Bien qu’il existe différentes marques et modèles de pompes, la plupart font le même travail: récolter des échantillons d’air intérieur à différentes vitesses, et les comprimer dans des petites cassettes (Air-O-Cell® or Via-Cell®). L’échantillon est alors expédié immédiatement à un laboratoire certifié pour une analyse détaillée, qui va nous révéler le type et la concentration de micro-organismes présents dans l’échantillon d’air.

Chez Mold Busters, nous utilisons des pompes d’échantillonnage d’air pour des tests viables et non viables de l’amiante et de la moisissure. C’est l’une des meilleures manières d’évaluer la qualité de l’air intérieur et d’identifier la plupart des contaminants les plus communs aujourd’hui.

6. Test par prélèvement au tampon (swab test)

Test par prélèvement au tampon
Notre test par prélèvement au tampon est simple, et nous donne des résultats en quelques secondes. Nous utilisons des tampons 3M Clean-Trace Surface Protein Plus pour nous aider à évaluer la contamination biologique potentielle d’une surface. Ces tests servent aussi d’indicateur pour une analyse d’échantillon en laboratoire et/ou pour mettre en place des recommandations de désinfection.

Mold Busters vous fera gratuitement ce test par prélèvement durant votre inspection de moisissure si nos inspecteurs le jugent nécessaire. L’inspecteur collecte un échantillon en frottant le tampon sur la surface suspecte. Il place alors ce tampon dans son tube, et le ferme. En quelques secondes, les résultats sont prêts, montrant s oui, ou non, la surface testée est moisie.

Bien que le test par prélèvement au tampon soit rapide, il ne peut pas préciser le type de moisissure, appréhender les niveaux de toxicité ou de dangerosité. Une réaction positive, en effet, ne fait qu’indiquer l’existence de potentiels problèmes.

Cela étant dit, les tests par prélèvement sont parfaits pour tester les zones difficiles d’accès et pour les surfaces humides qui ne peuvent être testées à l’adhésif. En savoir plus sur le test de moisissures par prélèvement.

7. Prélèvement par adhésif (tape lift)

Le prélèvement par adhésif est une méthode utilisée pour tester la moisissure sur une zone particulière. Pour collecter des échantillons, nous appliquons la partie collante d’une bande adhésive sur la zone en question, puis la retirons. Les échantillons collectés en utilisant cette méthode sont alors envoyés à un laboratoire d’analyses microbiologiques pour être testés. Les résultats fournissent des informations détaillées sur les types et les concentrations de moisissures présentes sur l’échantillon.

Comme pour les tests par prélèvements, les tests par adhésif ne peuvent être utilisés pour évaluer la qualité globale de votre environnement intérieur, vu qu’ils ne fournissent des données que sur la surface testée. En savoir plus sur les tests par adhésif.

8. Endoscope

Les endoscopes, une autre méthode non destructive de test, sont des instruments, ressemblant à des serpents, qui ont une caméra à l’un de leur bout, et un viseur à l’autre bout. Ils sont le plus souvent utilisés durant des évaluations visuelles, pour inspecter l’intérieur d’une zone qui serait, sinon, trop petite ou inaccessible sans causer de dommages structurels. Les endoscopes, par ailleurs, sont particulièrement intéressants du fait de leur flexibilité, qui nous donne accès aux parties les plus difficiles à atteindre dans un bâtiment.

9. Crayon à fumée

Aussi connu sous le nom de stylo à fumée, ce crayon émet une fumée blanche et dense qui va réagir immédiatement au plus petit des courants d’air, ce qui permet à nos inspecteurs de localiser plus facilement les fuites d’air autour des fenêtres, portes et cheminées. Nous utilisons régulièrement des stylos à fumée pour détecter des systèmes de ventilation inefficaces ou hors d’usage, mais aussi pour repérer des pertes de chaleur dues à des fenêtres ou portes non étanches. Cerise sur le gâteau: cette fumée n’est pas toxique, totalement sécuritaire, elle ne posera donc aucun risque sur votre santé.

10. Lampe-torche et lampe UV haute intensité

La plupart des gens ne se rendent pas compte qu’une chose aussi simple qu’un bon éclairage peut être crucial pour diagnostiquer des problèmes et identifier des menaces potentielles sur votre propriété. C’est pour cela que les inspecteurs de Mold Busters ont toujours une lampe-torche haute intensité et une lampe UV dans leur boîte à outils pour pouvoir inspecter des zones sombres comme les vides-sanitaires, les entretoits et les chambres froides. Nos lampes UV haute intensité sont portatives, faciles à manipuler, et génèrent une illumination comprise entre 3000 et 5000 lumens.

11. Règle laser

Pour s’assurer de la meilleure précision dans notre travail, nous nous fions à des règles laser de haute précision lorsqu’il s’agit de prendre des mesures dans des zones touchées par la moisissure. Cela peut paraître futile, mais une mesure exacte de l’aire contaminée nous permet de calculer avec précision le travail d’assainissement à venir, ainsi que les coûts et besoins matériels qu’il va engendrer, ce qui nous permet de fournir à nos clients le devis le plus précis, et le plus bas possible.

12. Boussole

Avez-vous déjà remarqué que la moisissure a tendance à proliférer sur la face nord des bâtiments? C’est surprenant, mais logique. L’explication est la suivante: dans l’hémisphère nord, la face sud d’un immeuble reçoit plus de lumière, l’eau et l’humidité s’évaporent donc plus vite. Dans le même temps, la face nord est plus froide, plus humide, ce qui fournit des conditions idéales pour le développement de moisissures.

La boussole est donc un atout dans la boîte à outils de Mold Busters, vu qu’elle permet à nos inspecteurs de mener une évaluation précise des zones qui sont connues pour êtres plus propices à la contamination par la moisissure.

13. Équipement de protection individuelle (EPI)

Équipement de protection individuelle
L’équipement de protection individuelle, ou équipement de sécurité, est essentiel pour toute inspection ou assainissement de moisissures. Chaque chantier, en effet, est potentiellement dangereux, vu que nous pouvons découvrir de manière inattendue des matériaux dangereux comme l’amiante, la moisissure noire, voire même des animaux morts (croyez-nous, cela nous est déjà arrivé!).

Pour garantir la sécurité de nos inspecteurs et techniciens, nous avons pour règle de porter des équipements de protection tels que des respirateurs, combinaisons intégrales, gants, lunettes et casques sur nos sites d’intervention, quelle que soit la taille du projet.